Strasbourg : au théâtre du Maillon, l'intelligence artificielle et les robots en question dans Paranoid Androids, jusqu'au 5 février

Publié le Mis à jour le

Le théâtre du Maillon, situé à Strasbourg (Bas-Rhin), accueille du jeudi 20 janvier jusqu'au samedi 5 février divers spectacles et débats, ainsi que des projections. Leur thème commun : l'intelligence artificielle et les robots. Qui se font de plus en plus une place dans les sociétés modernes.

Intéressante réflexion que la place de l'intelligence artificielle (IA), des robots dans les sociétés occidentales. Obsédante également, quand on sait la quantité de films et de livres sortis sur ce sujet, sans parler d'une multitude d'articles journalistiques.

Le théâtre n'est pas en reste. Et le Maillon, situé à Strasbourg (Bas-Rhin), organise Paranoid Androids : un cycle de performances, débats, ateliers, et projections du jeudi 20 janvier 2022 jusqu'au samedi 5 février.

"L’intelligence artificielle fascine autant qu’elle inquiète", observe Barbara Engelhardt, directrice du Maillon, dans un communiqué. "Surtout quand elle prend une forme humaine. Des nouvelles technologies s’immiscent dans nos quotidiens, la mécanique 'répare' des corps humains, le robot devient assistant, soignant parfois." La question de la place de l'être humain, dans un monde où se décuplent les algorithmes et la robotique, est donc posée dans ce théâtre situé au Wacken (voir carte ci-dessous).


"C’est souvent du côté de la dystopie qu’il faut chercher le robot au cinéma, mis en exergue à grands coups d’effets spéciaux. Le théâtre, pour sa part, dispose d’autres moyens pour provoquer la rencontre entre l’être humain et son double pour lui donner une forme à la fois plastique et imagée."

Tank montre la chorégraphie d'une femme placée dans une éprouvette, sous fond de musique électronique (du 3 au 5 février). Autre chorégraphie : celle de Man strikes back, où la performance d'un jongleur et d'un percussionniste finit par être perturbée par des boîtes robotiques... ce sont elles qui mènent la danse désormais (du 2 au 5 février).

La Vallée de l'étrange, elle, est nommée ainsi d'après l'expression de Masahiro Mori. Un roboticien japonais qui qualifie avec ces termes "le vertige, entre malaise et empathie, déclenché par la rencontre" entre êtres humains et robots humanoïdes (de plus en plus ressemblants). Prestation théâtralement plus classique, mais qui pose de nombreuses questions... via un robot conçu par un metteur en suisse et un écrivain (du 20 au 22 janvier).

Des films et des rencontres

Sans s'y limiter, on citera aussi la diffusion du mythique Blade Runner (réalisé par Riddley Scott en 1982 d'après un livre du prolifique Philip K. Dick, maître du genre). C'est le mardi 1er février à la Bibliothèque nationale universitaire (BNU), partenaire.

On pourra également s'intéresser à la table ronde du samedi 5 février (cette fois bien au Maillon), pour découvrir les postulats de chercheurs et chercheuses sur les thèmes croisés de la robotique et de la santé. Pas plus loin qu'à l'hôpital Hautepierre de Strasbourg, l'IA est utilisée pour prévoir les chutes de tension et évier de graves complications lors des opérations (revoir la vidéo de France 3 Alsace).

La programmation complète est à retrouver sur le site Internet du Maillon.