Europe, hommage, inauguration : voici le programme d'Emmanuel Macron à Strasbourg le 1er octobre

Emmanuel et Brigitte Macron en la cathédrale de Strasbourg pour le centenaire de la fin de la première guerre mondiale le 4 novembre 2018 / © Jean-Marc Loos / MaxPPP
Emmanuel et Brigitte Macron en la cathédrale de Strasbourg pour le centenaire de la fin de la première guerre mondiale le 4 novembre 2018 / © Jean-Marc Loos / MaxPPP

Le président de la République Emmanuel Macron est en visite à Strasbourg ce mardi 1er octobre. Une journée intense pour le chef de l'Etat entre célébration des 70 ans du Conseil de l'Europe, l'inauguration du théâtre le Maillon et un hommage rendu à deux héros de l'attentat de Strasbourg. 

Par Anne-Laure Marie

Une visite d'un chef d'Etat n'est jamais anodine surtout lorsqu'elle est teintée de symbole. Lourde reponsabilité sur les épaules d'Emmanuel Macron ce mardi 1er octobre. Le président de la République française sera à Strasbourg dans la matinée pour un programme extrêmement chargé. Revue de détail.
 

Célébrer les 70 ans du Conseil de l'Europe

Une première halte dès 11h45 au Conseil de l'Europe où Emmanuel Macron sera accueilli par la toute nouvelle secrétaire générale Marija Pejcinovic Buric. Le femme politique croate est la deuxième femme à occuper ce poste prestigieux depuis les débuts du Conseil de l'Europe en 1949. Le chef de l'Etat français prononcera d'ailleurs un discours devant les membres de l'assemblée parlementaire à l'occasion des 70 ans de l'institution qui rassemble aujourd'hui 47 Etats.

Voulue au lendemain de la guerre par Winston Churchill notamment et nombre d'hommes politiques européens, cette institution est chargée de préserver les Droits de l'homme, la démocratie et l'état de droit. Et Strasbourg n'avait pas été choisie par hasard mais bien comme le symbole de cette ville située au coeur des conflits et des divivions européennes des siècles durant.
 

Concert à l'opéra

Emmanuel Macron se rendra ensuite vers 15 heures à l'opéra place Broglie avec Franck Riester, son ministre de la culture et les représentants des différentes institutions européennes. Au programme : discours et concert donné par l'orchestre philharmonique de Strasbourg. La formation jouera l'hymne européen et le troisième mouvement de la symphonie numéro 1 de Mahler.
 

Inauguration du théâtre du Maillon

Au pas de course ensuite, le chef de l'Etat se rendra dans le quartier du Wacken pour l'inauguration du Maillon. Le théâtre strasbourgeois qui change d'écrin pour cette rentrée. Il s'installe dans un tout nouveau bâtiment situé juste en face de l'ancien, un bâtiment conçu par l'architecte Umberto Napolitano et qui aura coûté 30 millions d'euros. Une inauguration en présence d'Alain Fontanel, le premier adjoint à la ville de Strasbourg.

Faut-il y voir un soutien en vue des prochaines municipales? "Chacun y verra ce qu'il veut y avoir, répond l'intéressé, un brin malicieux, tout le monde connaît nos liens de proximité. Mais c'est naturel pour Emmanuel Macron qui vient célébrer les 70 ans du Conseil de l'Europe de venir inaugurer un théâtre qui s'appelle le Maillon, scènes européennes. Il prononcera d'ailleurs un discours sur la place d'un théâtre dans une grande ville, sur la place de la culture aussi", ajoute le premier adjoint.
 

Héros des attentats de Strasbourg honorés

Enfin, et c'est évidemment l'un des temps forts de cette journée officielle, Emmanuel Macron est attendu vers 19 heures à l'hôtel de la préfecture de Strasbourg pour rendre hommage à deux héros des attentats de Strasbourg. Damian Myna, musicien, avait tenté de neutraliser Chérif Chekatt et avait reçu 11 coups de couteau. Hospitalisé plusieurs mois, le jeune homme de 28 ans a pu rentrer chez lui au printemps.

Un gardien de la paix sera également honoré. Il a participé à la neutralisation du terroriste le 13 décembre après deux jours de traque dans les rues de la capitale européenne. Tous deux ont été nommés chevaliers de la Légion d'honneur le 14 juillet dernier. C'est Alain Fontanel qui avait suggéré le nom de Damian Myna et s'est donc réjoui de cette nouvelle sur les réseaux sociaux.
 

Des mesures de sécurité drastiques

Une visite qui ne sera bien sûr pas sans conséquence pour les Strasbourgeois. Sur arrêté municipal, le stationnement sera interdit dès 1 heure du matin le 1er octobre et jusqu'à 22 heures à proximité de la place Broglie, de l'avenue de l'Europe et du Wacken. La circulation sera totalement interdite même aux cyclistes et aux piétons à l'approche du cortège présidentiel.
 

Pas une première

Une situation connue des Strasbourgeois. Ce n'est pas la première fois que le Président de la République est attendu dans la capitale alsacienne. La dernière fois, c'était en mai 2019, une visite privée pour les obsèques de Charles Kohler, le père de l'un de ses proches collaborateurs. Emmanuel Macron était bien sûr venu le 14 décembre 2018, au lendemain des attentats de Strasbourg pour rendre hommage aux cinq victimes de Chérif Chekatt. Le chef de l'Etat, déjà présent à Strasbourg un mois plus tôt pour commémorer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale le 4 novembre 2018.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus