Strasbourg : les buralistes voient rouge

© IP3 PRESS/MAXPPP
© IP3 PRESS/MAXPPP

Depuis l’extension de la ligne de tram D vers Kehl, ouverte au printemps dernier, les affaires des buralistes strasbourgeois sont en chute libre. Ils demandent au maire de Strasbourg de mettre en place des contrôles dans les rames et des sanctions en cas de dépassement des quantités importées.

Par Catherine Munsch

Les vendeurs de tabac et cigarettes strasbourgeois fulminent. Ils se disent lésés par la liberté que s'accordent les Strasbourgeois (et sans doute bien d’autres habitants des alentours) d'aller faire le plein de cigarettes à Kehl et ainsi de déserter leurs commerces.

La chambre syndicale des débitants de tabac demande à la ville de régler le flux de ces importations de cigarettes.

Dans un communiqué la chambre syndicale déclare n'avoir de cesse de "réclamer auprès de la C.T.S. la mise en place d’un affichage dans toutes les rames et à tous les arrêts de la ligne D rappelant les limites de Tabac pouvant être rapportées légalement d’Allemagne avec les sanctions encourues en cas de dépassement. Cette démarche ayant pour but essentiel la lutte contre le fléau qu’est le Marché Parallèle"affirme-t-elle.

Elle demande également un engagement au quotidien des différentes forces de l’ordre regroupant la Police, la Gendarmerie et la Douane à faire des contrôles réguliers et des opérations « Coup de Poing » sur cette même ligne.

Les buralistes évoquent aussi une position incrompréhensible de la part du premier adjoint au maire Alain Fontanel, en charge des transports publics à Strasbourg. Ils rappellent notamment que son épouse Marie Fontanel est la Conseillère Santé auprès du Président Macron est qu'elle veut faire passer le prix du paquet à 10 euros. Lutte d'un côté et tolérence de l'autre? 

Alors réelle question de santé publique ou motifs économiques, ces questions ne manqueront pas d'être débattues lors du prochain Congrès des Buralistes qui se tiendra à Paris les 19 et 20 Octobre prochains. Le Ministre du Budget, M. Darmarin a annoncé aux élus de la profession le désir de mettre en place un véritable plan d’action contre le marché parallèle, plan qui devrait être dévoilé à ce moment-là...



 

Sur le même sujet

Laurent Baheux présente « 50 nuances de lion » au festival de photo de Montier-en-Der

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne