A Strasbourg, un cas suspect de coronavirus : le policier avait la grippe

Le commissariat central de Strasbourg / © Alexandra Bucur, France Télévisions
Le commissariat central de Strasbourg / © Alexandra Bucur, France Télévisions

Revenu dimanche 23 février de vacances en Italie, un policier de Strasbourg, pris de fièvre, était suspecté d'avoir été contaminé par le Covid-19. Mais les tests de dépistage qu'il a subis ce matin se sont révélés négatifs.
 

Par Sabine Pfeiffer

De retour de ses congés passés en Vénétie (en Italie) avec sa famille, le policier d'une trentaine d'années a repris ce lundi 24 février, son travail de surveillance de la voie publique. Durant la journée, il a été pris de fièvre, et a eu le bon réflexe de prévenir immédiatement sa hiérarchie.  

Ce mardi 25 février, au Nouvel hôpital civil de Strasbourg (NHC) il a subi des prélèvements sanguins qui ont permis d'infirmer l'hypothèse d'une infection au coronavirus (voir tweet policier ci-dessous). 
 

Par mesure de précaution, une petite demi-douzaine des collègues du policier malade, avec lesquels il partage son bureau,  avaient été placés en isolement chez eux. Un isolement désormais levé.

Par ailleurs, un plan national de prévention a été lancé depuis plusieurs semaines au sein de la police. Des mesures des conduites à tenir ont été affichées dans tous les commissariats de France.
 
Des mesures de prévention affichées dans tous les commissariats
Des mesures de prévention affichées dans tous les commissariats

Mais selon Sylvain André, membre du syndicat Alternative police-CFDT 67, ce plan national n'est pas encore suivi d'effets. Le 25 janvier dernier, le syndicat a saisi les instances nationales afin d'exiger du matériel de protection, masques et gants. Une demande réitérée voici quelques jours.
 

Sur le même sujet

Les + Lus