• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg : comment aider les sans-abris?

Valérie Suzan aide les sans-abris depuis 3 ans, elle a créé le "Collectif sans-dents, mais pas sans droits". / © France 3 Alsace
Valérie Suzan aide les sans-abris depuis 3 ans, elle a créé le "Collectif sans-dents, mais pas sans droits". / © France 3 Alsace

Quelque 400 personnes vivraient dehors dans la capitale alsacienne. L'hébergement d'urgence est une compétence de l'Etat, relayé par la Ville. Et par des associations, portée par des citoyens qui ne supportent plus de voir cette détresse, alors que les lumières de Noël illuminent Strasbourg.

Par Karine Gélébart

Valérie Suzan s'occupe des sans-abris depuis trois ans. Elle ne supportait tout simplement plus de voir des gens dormir dans la rue. Des gens comme roland, 63 ans, qui a travaillé comme cuisinier, mais ne parvient pas à se loger avec les 500 euros qu'il touche désormais.

Alors avec son mari et des amis, Valérie a créé une association d'aide aux sans-abris, le collectif "Sans dents, mais pas sans droits", qui rassemble aujourd'hui une vingtaine de bénévoles, qui s'appuient sur leur seule bonne volonté, sans subventions ni local, pour leur venir en aide.

Comment aider les sans-abris à Strasbourg?
Strasbourg, capitale de Noël : les lumières brillent... mais quelque 400 sans-abris vivent dehors, ce qui provoque l'émoi et pousse des citoyens à les aider. - Un reportage de C. Munsch, Y. Ledig et D. Morque ; intervenants : Valérie Suzan, Strasbourg Action Solidarité / Collectif « Sans dents, mais pas sans droits » ; Roland Schmitt, sans abri/cuisinier sans retraite ; Marie-Dominique Dreyssé, adjointe au maire

Depuis le désengagement des départements, l'Etat porte, avec la Ville, l'hébergement d'urgence. Et les moyens manquent. Des places supplémentaires financées par l'Etat sont annoncées, mais leur nombre reste inconnu.

Ce qui est sûr en revanche c'est que ce samedi, à midi, place de la gare à Strasbourg, l'association de Valérie distribuera une grande soupe gratuite aux sans abris. Une soupe qu'elle aura préparé chez elle : le "système D" du bénévolat citoyen...

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus