Strasbourg : les distributeurs de boissons "oubliés de la crise" manifestent pour demander des aides de l'Etat

Les distributeurs de boissons privés d'activités en raison des fermertures des cafés et restaurants manifestent ce lundi 21 décembre en Alsace. Ils ont notamment organisé une opération escargot sur l'A35 à proximité de Strasbourg pour demander des aides de l'Etat.

 

 

Manifestation des distributeurs boissons le lundi 21 décembre à Strasbourg.
Manifestation des distributeurs boissons le lundi 21 décembre à Strasbourg. © Jérôme Gosset /France télévisions

Les distributeurs alsaciens de boissons sont privés d'activités, conséquence de la fermeture des bars et des restaurants. Mais ils n'ont pas droit aux mêmes aides de l'Etat que les cafetiers restaurateurs et hôteliers. Ils manifestent ce lundi 21 décembre pour réclamer eux aussi 20% de leur chiffre d'affaires mensuel pour pouvoir maintenir les emplois.

"Les fermetures imposées à nos clients depuis le début de la crise, induisent de facto l’arrêt de notre activité sans que nous soyons nous-mêmes sous le coup d’une fermeture administrative, ce qui nous rend inéligibles aux aides spécifiques du secteur de l’hôtellerie-restauration dont nous dépendons entièrement", indiquent les distributeurs-grossistes dans un communiqué . "Nos entreprises puisent ainsi dans leurs réserves depuis mars dernier pour faire face à leurs charges fixes et cette situation n’est plus tenable !".

Les entreprises de distributions de boisson emploient environ 800 salariés en Alsace.
Les entreprises de distributions de boisson emploient environ 800 salariés en Alsace. © Marie Coulon/France Télévisions

"Nous sommes aujourd’hui les « oubliés et sacrifiés » de la crise", martèlent-ils, précisant que "le chômage partiel ne suffit pas à compenser la perte intégrale du chiffre d’affaires". Cette baisse attendrait jusqu'à 95%. du CALa trentaine d'entreprises du secteur recensée en Alsace emploie environ 800 salariés. Une délégation a été reçue par la préfecture en fin de matinée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie manifestation social coronavirus/covid-19 santé société