• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg : une dizaine de Kurdes interpellés en marge d'une manifestation de soutien à Abdullah Öcalan

Des incidents en marge de la manifestation des Kurdes à Strasbourg / © V. Ballester/S. Lafuente/France 3 Alsace
Des incidents en marge de la manifestation des Kurdes à Strasbourg / © V. Ballester/S. Lafuente/France 3 Alsace

Une manifestation de soutien à Abdullah Öcalan s'est soldée par une dizaine d'interpellations ce mardi après-midi à Strasbourg.

Par JG/VB/MC



Alors qu'environ un millier de Kurdes protestaient ce mardi vers 13h contre les conditions de détention du leader du PKK (Parti des travailleurs kurdes) Abdullah Öcalan, la manifestation a dégénéré à coup de jets de pierres et de barres de fer.
 

Une trentaine de Kurdes, arrivés par le tram, ont réussi a s'introduire dans l'enceinte de la Cour européenne des droits de l'homme en sautant par dessus les grilles depuis l'abri du tramway Droits de l'Homme. Dix d'entre-eux sont parvenus à entrer dans le bâtiment et y sont demeurés, les autres (une vingtaine) sont restés dehors dans la cour et ont évacué dans le calme. Il n'y a pas eu de dégradations.
 
Les gendarmes étaient chargés de sécuriser les institutions européennes, dont la Cour européenne des droits de l'Homme, juste derrière l'arrêt de tramway éponyme. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
Les gendarmes étaient chargés de sécuriser les institutions européennes, dont la Cour européenne des droits de l'Homme, juste derrière l'arrêt de tramway éponyme. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
 
Video manif Kurdes

Au même moment, la manifestation, qui devait rester statique, a commencé à se transformer en défilé, contrairement à ce qui avait été déclaré. Une façon "concertée" de retenir l'attention des forces de l'ordre, selon une source policière et de permettre aux autres d'essayer d'entrer dans le bâtiment européen. Du gaz lacrymogène a été émis pour repousser les manifestants, qui sont allés "au choc frontal" avec les policiers, selon la même source.
 

Sept gendarmes ont été blessés par les jets de projectiles et une dizaine de manifestants ont été interpellés dans le bâtiment européen: ils ont accusés d'"entrée par effraction"
 
La route est jonché de débris, de cailloux, et de restes de grenades lacrymogènes. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
La route est jonché de débris, de cailloux, et de restes de grenades lacrymogènes. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace

L'Allée de l'Europe est toujours bloquée. la ligne E du tram est interrompue entre les arrêts Wacken et Robertsau. Il est "très inhabituel", d'après les forces de l'ordre, que ce genre de manifestation dégénère.
 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus