Strasbourg : le restaurant Les Funambules, coup de coeur du patron du guide Michelin

Le restaurant étoilé propose un menu à moins de 30 euros. / © Vincent Ballester, France Télévisions
Le restaurant étoilé propose un menu à moins de 30 euros. / © Vincent Ballester, France Télévisions

Gwendal Poullennec, le directeur du guide Michelin, était l'invité de l'émission Quotidien du mardi 28 janvier sur TMC. Interrogé par le présentateur Yann Barthès au sujet de son restaurant préféré, il a évoqué le restaurant Les Funambules, situé au 17 rue Geiler, à Strasbourg (Bas-Rhin).

Par Vincent Ballester

"Est-ce que je peux vous demander, à vous, votre resto préféré ? - Je ne vais pas répondre à cette question..." Gwendal Poullennec a tout de même répondu. Le directeur du guide Michelin était invité dans l'émission Quotidien sur TMC, le mardi 28 janvier 2020, alors que l'édition 2020 du célèbre guide gastronomique venait de paraître. C'est le restaurant Les Funambules de Strasbourg (Bas-Rhin), étoilé en 2019, qu'il a cité au présentateur Yann Barthès (voir vidéo ci-dessous).

Le patron du Michelin a déclaré après avoir hésité, devoir de réserve oblige : "J'aime aussi les restaurants simples. Dans le guide, vous avez des restaurants à une étoile. Il y en a un à moins de 30 euros pour entrée - plat - dessert. À Strasbourg. Funambules, 27 euros, une étoile, au déjeuner. C'est quand même exceptionnel !" France 3 Alsace était sur place, au 17 rue Geiler, pour recueillir les impressions du chef Guillaume Besson et du co-gérant Jean-Baptiste Becker, amis et collègues depuis août 2016. Ils qualifient cette distinction d'"inattendue".
 
 

Comment avez-vous appris la nouvelle ?

"J'ai un pote blagueur, il m'a envoyé un message juste après l'émission, je croyais qu'il se foutait de ma gueule ! Mais on a reçu plein de SMS ensuite, les réservations en ligne ont grimpé, il y avait des coups de fil... C'était complètement inattendu d'être comme son coup de coeur."
 

Vous allez avoir beaucoup de monde grâce à ça ?

"Là, on est complet jusque fin février. Mais on était déjà pas mal rempli, ça a comblé quelques trous. Car depuis qu'on a eu l'étoile en 2019, on est très souvent complet midi et soir. On a un taux de remplissage à 90%."
 
Le chef Guillaume Besson, dans ses cuisines. / © Document remis, Jean-Baptiste Becker
Le chef Guillaume Besson, dans ses cuisines. / © Document remis, Jean-Baptiste Becker

 

Comment vous voyez ce "coup de coeur" ?

"On s'interroge souvent si ce qu'on fait est bien... On est très content, c'est une fierté. On a voulu démocratiser la gastronomie. On ne travaille pas pour le guide Michelin et on ne va pas mettre un menu à 40 balles car on a eu une étoile. On a regardé nos coûts et on a voulu rester accueillant. Être honnête avec les gens, ne pas les oublier."

"Avoir une étoile ne justifie pas d'augmenter nos prix. On est heureux quand on voit un petit couple de 18-20 ans venir se faire plaisir ici, et pas juste des retraités fortunés. La gastronomie, ce n'est pas juste pour l'élite. On s'est fait grâce au bouche à oreille, grâce aux gens. Et on n'a pas voulu changer ça."
 
Le restaurant a ouvert en août 2016. / © Vincent Ballester, France Télévisions
Le restaurant a ouvert en août 2016. / © Vincent Ballester, France Télévisions

Taquin comme souvent, Yann Barthès a répondu à Gwendal Poullennec : "Donc, Funambules à Strasbourg. [applaudissements] Ils ne s'attendaient pas à ce qu'on parle d'eux ce soir dans l'émission, mais voilà... Allez tous aux Funambules ce soir ! [Le patron du guide Michelin] paye !"
  

Le menu du restaurant, à 27 euros, est partagé chaque semaine sur la page Facebook du restaurant (voir publication ci-dessus). Celui de la semaine du 27 janvier 2020 propose, entres autres :
  • un "carpaccio de faux-filet et laitue celtuce assaisonnée à l'huile fumée" en entrée
  • un "dos de sanglier français saisi au beurre et au poivre fumé avec coulis de cacao-piment" en plat
  • un "ananas rôti au miel et citron vert avec mousse choco" en dessert

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus