Strasbourg : La bière de Noël 2022 est prête à être dégustée

Publié le

Spécialement brassée pour la fin d’année, la traditionnelle bière de Noël fait son grand retour. L’édition 2022 a été officiellement lancée, ce 2 novembre, au sein du prestigieux hôtel de Ville de Strasbourg.

Malgré les températures qui feraient presque oublier l’arrivée des fêtes de fin d'année, la bière de Noël 2022 va bel et bien faire son apparition dans les bars et sur les étals de supermarchés. Le lancement a eu lieu, ce mercredi 2 novembre, en présence de Jeanne Barseghian, la maire de Strasbourg, de Dominique Baudendistel, président du syndicat des Brasseurs d’Alsace, mais aussi de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie du Bas-Rhin. 14 variétés provenant de différentes brasseries alsaciennes ont été présentées lors de l’évènement qui s’est tenu dans l’hôtel de Ville de Strasbourg. 

La tradition de confectionner une bière pour les fêtes de fin d’année remonterait à plus d’un siècle. Autrefois, les brasseurs devaient vider leurs stocks d’orge et de houblon de l’année précédente pour pouvoir accueillir leurs nouvelles récoltes qui se terminent en novembre. Pour ne pas faire de gâchis, ils utilisaient ces restes afin de créer un dernier brassin souvent ambré, malté et avec une teneur en alcool plus forte. 

"Cette boisson était offerte aux employées des brasseries. C’était un peu un cadeau de Noël et c’est comme cela que la tradition est née", explique Dominique Baudendistel. Malgré l’absence d’un cahier des charges strict, ces boissons d’hiver ont aujourd’hui toutes des traits communs : "La teneur en alcool est plus élevée que les bières de printemps. Elle est plus ou moins ambrée et des épices comme la cannelle ou encore l’orange sont ajoutés", ajoute-t-il.

Une période peu propice à la bière  

De son côté, l’opération commerciale, destinée au grand public, a vu le jour dans les années 1970-1980. "Certains se disputent la place de la brasserie qui a lancé cette tradition, alors je ne m’avance pas sur un nom", sourit le président des Brasseurs d’Alsace. 

Chez la brasserie Meteor, fondée en 1640, la bière de Noël est devenue incontournable. "Depuis les années 1980, notre recette est restée presque inchangée. On y retrouve les mêmes ingrédients et épices qui séduisent nos clients", affirme Véronique Debs, directrice marketing de l’entreprise. Du côté de la brasserie Perle, cette boisson est arrivée dès l’année d’ouverture de l’enseigne en 2009. 

C’est un produit évènementiel qui permet aux brasseurs d’animer une saison creuse

Dominique Baudendistel, président du syndicat des Brasseurs d’Alsace

Malgré sa popularité grandissante, la bière de Noël n’est pas produite en quantité astronomique : "Nous en produisons plus de 250 hectolitres, ce qui représente environ 5% de notre volume annuel", indique Christian Artzner, maître brasseur chez Perle. "C’est réellement un produit évènementiel qui permet aux brasseurs d’animer une saison creuse pour une boisson plutôt consommée au printemps et en été", précise Dominique Baudendistel. 

Ce marché, qui séduit près de 80% des professionnels alsaciens, a toutefois souffert à cause de la pandémie de Covid-19. "Ces deux dernières années ont été très compliquées. Toutefois, nous avons pu écouler nos stocks en supermarché et ne pas jeter de bière", affirme Véronique Debs. Du côté de la brasserie Perle, on veut "se tourner vers l’avenir et remettre du baume au cœur" après deux années de ventes en baisse, selon le gérant. 

Des goûts pour tout le monde

Les amateurs comme les curieux peuvent d’ores et déjà commander certaines de ces bières dans les bars et commerces alsaciens. Chaque brasserie propose des goûts plus ou moins différents. Du côté de chez Meteor, les notes d’oranges et d’épices sont bien présentes et le resteront dans la version 2022. Perle propose une bière "gourmande" au mélange de six épices, dont du gingembre, clou de girofle ou encore de l’orange.  

Pour celles et ceux qui n’aimeraient pas ces recettes, la brasserie Matten située à Matzenheim, propose une bière de Noël nommée "fouettarde" dans laquelle aucune épice n’est utilisée selon le choix du maître brasseur. "Aucune de nos bières ne contient des épices, donc nous ne voulions pas faire d’exception pour celle-ci", explique Jacques Korczak, "Nous utilisons  des houblons avec des senteurs de Noël et du malt torréfié avec un goût de biscuit rappelant les fêtes". Il ne vous reste plus qu’à vous en procurer et la déguster, avec modération, autour du sapin. 

  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité