Strasbourg : la chorale des Gospel Kids va chanter avec Louis Bertignac. L'artiste est "enchanté".

Vingt enfants des Gospel Kids accompagneront Louis Bertignac sur un morceau de son nouvel album. Une aventure totalement inattendue pour le maître de choeur et fondateur de la chorale du quartier de Hautepierre, à Strasbourg.

Les Gospel Kids en concert pour leur dixième anniversaire, au Palais des congrès de Strasbourg.
Les Gospel Kids en concert pour leur dixième anniversaire, au Palais des congrès de Strasbourg. © Guillaume Barjot/Gospel Kids

Le maître de chœur – et fondateur il y a 18 ans – des Gospel Kids n’en revient toujours pas. « C’est une aventure incroyable. Si on s’attendait….. Rien de tout cela n’était encore prévu il y a quelques jours, confie Alfonso Nsangu, encore sous l'effet de la surprise. Cette histoire nous fait l’effet d’une bombe ». Car les choses se sont enchaînées très vite entre le célèbre musicien – figure du groupe de rock français Téléphone - et la chorale des jeunes Strasbourgeois.

Mercredi 9 mars, à 9h30 du matin, Louis Bertignac lance un appel sur son compte facebook : "J'aimerais bien que le dernier couplet d'une chanson de mon prochain album soit chanté par une chorale d'enfants... Est-ce quelqu'un a une piste ?"

Le responsable des Gospel Kids est alerté de cette recherche par l'une des mamans des petits chanteurs, abonnée au compte de Louis Bertignac. Alfonso Nsangu poste une réponse au musicien en proposant sa chorale : "les Gospel Kids ce serait parfait". Sans trop y croire. Parce qu'il y a bien d'autres suggestions dans les commentaires. En les parcourant, il découvre alors que nombreux, très nombreux, par dizaines sont les internautes à avoir déjà glissé le nom de sa formation à Louis Bertignac. En voici quelques extraits : 

Alfonso Nsangu au milieu de ses jeunes chanteurs, lors d'un concert à Schiltigheim (Bas-Rhin) en 2013.
Alfonso Nsangu au milieu de ses jeunes chanteurs, lors d'un concert à Schiltigheim (Bas-Rhin) en 2013. © Steeve Josch/Gospel Kids

"Et ce n'est pas tout, raconte le responsable de la chorale strasbourgeoise. Là je me rends compte que des parents et certaines personnalités de Strasbourg se sont même débrouillés pour envoyer directement des mails à l'artiste pour parler de nous."
A 20h43 : fin du suspens. Louis Bertignac a fait son choix et le fait savoir via son compte, en répondant directement au directeur des Gospel Kids : "Beaucoup de personnes me conseillent de faire ça avec vous ! Vous pouvez m'envoyer un e-mail pour qu'on se cause ?" Dans la soirée, les deux hommes échangent par téléphone. Le projet est né.

Au cours de ce premier échange entre les deux hommes, au tour de Louis Bertignac d'être surpris. "Il était prêt à nous laisser du temps pour mettre en place ce projet, explique Alfonso. Mais moi je lui ai dit qu'on pouvait démarrer tout de suite. On va répéter dès ce samedi 13 mars [soit 3 jours après la publication du message de Louis Bertignac] et être en studio dimanche pour enregistrer une première maquette. Il n'en revenait pas."

La réponse de Louis Bertignac : il est "enchanté"

Voici la version de l'histoire vue par Louis Bertignac, qui nous a adressé ces quelques mots pour la rédaction de cet article : " J’avais donc mis un message sur Facebook afin de trouver une chorale pour participer à un morceau de mon prochain album. Je pensais avoir 2 ou 3 réponses intéressantes, j’en ai eu des centaines, en commentaires sur la page et par e-mail. Donc gros embarras pour choisir… Effectivement, beaucoup me conseillaient les gospel Kids et surtout leur boss Alfonso. Ça m’a aidé dans le choix. Tout l’amour qu’il suscitait autour de lui ne pouvait pas être feint. Alfonso aussi m’a écrit, et on s’est parlé au téléphone juste après. Il m’est apparu vraiment très sympathique, intelligent, enthousiaste et professionnel. Donc c’est parti, on travaille ensemble et j’en suis ravi. Il est aussi pro que je l’espérais, il m’envoie des essais vocaux, que je confirme ou modifie légèrement, on se comprend parfaitement et j’en suis enchanté."

Seule une vingtaine de chanteurs - sur les 380 que compte la chorale strasbourgeoise - auront l'honneur de chanter avec la star. Essentiellement des enfants de 8 à 11 ans, avec quelques ados. "Quand j'ai appelé chacun des pressentis pour leur parler du projet, confie le maître de choeur, ils savaient déjà pourquoi je les contactais, s'en amuse Alfonso. Les parents étaient presque au courant avant moi". Il faut dire que Louis Bertignac parle au coeur des petits comme des grands : guitariste cofondateur du groupe Téléphone pour les mamans et les papas, il a été l'un des coaches emblématiques du jury de l'émission The Voice.

Cette coopération est pour l'instant condamnée à s'opérer "à distance" en raison du contexte sanitaire : il n'est pour l'heure pas prévu que les enfants rencontrent le guitariste-chanteur physiquement. Les enregistrements des parties musicales sont envoyées à Louis Bertignac qui transmet ses commentaires.

Une chanson pleine d'espoir

Les jeunes Strasbourgeois accompagneront Louis Bertignac sur l'un des morceaux de son nouvel album en préparation. Une chanson intitulée "peut-être un jour" qui parle d'espoir, de pouvoir à nouveau s'embrasser. "Il nous laisse carte blanche pour l'orchestration des voix, précise le maître de choeur. Il a simplifié le morceau pour les enfants, mais nous on veut le bluffer, annonce Alfonso que l'on sent rempli d'enthousiasme. De quoi lui regonfler l'envie, lui qui songeait à arrêter l'aventure après l'avoir créé il y a 18 ans avec sa femme, dans le quartier populaire de Hautepierre, à Strasbourg (Bas-Rhin). "Ce n'est pas tant Bertignac qui me touche, c'est surtout l'élan de toutes ces personnes qui ont parlé de nous sans qu'on le sache. S'il n'y avait eu que 15 réponses sur Facebook parlant de nous, j'aurais été touché, mais là c'est dépassé de très très loin", conclue-t-il avec émotion.

Ce n'est pas la première fois que des Gospel Kids chanteront avec une célébrité. En 2010, des enfants de la chorale devenus aujourd'hui grands avaient eu l'occcasion d'interpréter avec Antoine la chanson "Touchez pas à la mer" dont on peut revoir la vidéo ci-dessous :

Louis Bertignac sera aussi sur l'album des Gospel Kids

Echange de bons procédés : la collaboration entre le musicien et la troupe des jeunes Strasbourgeois ne s'arrêtera pas à une collaboration sur un morceau. Louis Bertignac vient d'accepter de jouer sur le prochain album des Gospel Kids dont la sortie est attendue en juin 2022.  Il sera l'un des huit musiciens qui accompagneront les enfants. Il sera à la guitare sur quelques morceaux.

Ironie de cette belle histoire : le site web des Gospel Kids est indisponible depuis le 10 mars. Alfonso Nsangu ne sait pas si cela est dû à l'incendie du datacenter OVHcloud, survenu à Strasbourg dans la nuit du 9 au 10 mars (notre article), ou à un engouement soudain lié à ce projet inattendu avec Louis Bertignac.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture insolite social