Strasbourg : la Japan Addict est de retour après deux ans d'absence, "Tout le monde n'attendait que ça"

Publié le

Les 30 et 31 octobre, la Japan Addict Z, cette convention consacrée à la pop-culture nippone, retrouvera le Zénith de Strasbourg après trois annulations en deux ans. L'occasion de mettre en valeur le Japon sous tous ses angles, mais aussi des artistes locaux.

Cette fois-ci, c'est la bonne ! La Japan Addict Z aura bien lieu le week-end du 30 au 31 octobre au Zénith de Strasbourg, plus de deux ans après sa dernière édition, en juin 2019. Reporté puis annulé à trois reprises depuis, le salon connaîtra un programme très chargé pour sa sixième édition dans le plus grand Zénith de France.

Des concours de cosplays, de déguisements d'Halloween, des expositions d'arts martiaux, ou encore un concert de Bernard Minet sont prévus. 

La Japan Addict est depuis 2004 le petit protégé de l'association strasbourgeoise Kakemono. Depuis plusieurs mois, une dizaine de bénévoles planchent sur l'organisation de l'événement, au gré des restrictions sanitaires. Ce week-end, ils seront 80 à assurer la bonne tenue de la convention.

140 exposants seront présents

Du côté de Kakemono, tout le monde a hâte. À commencer par Xavier Zimmermann, trésorier de l'association: "Notre vraie force, c'est que nous avons une équipe de bénévoles passionnés. Les gens n'attendaient que ça, que ça reprenne ! Il y a une vraie volonté de remettre la main à la pâte." 

Pendant deux jours, la Japan Addict promeut la culture japonaise dans son ensemble : "On veut sortir du côté 'convention geek' en mettant en lumière d'autres facettes du Japon. Il y aura de la calligraphie, des arts martiaux, des pâtisseries japonaises..." De quoi donner un terrain d'expression aux invités et aux 140 exposants qui seront présents au Zénith de Strasbourg.

Nous sommes fans des fans !

Xavier Zimmermann

Trésorier de l'association Kakemono, organisatrice de l'événement

Les nombreux exposants feront découvrir leurs univers aux visiteurs du salon : "Nous voulons mettre en avant des passionnés talentueux. Personnellement, je n'ai pas de talent particulier. Je ne peins pas si bien que ça, je ne danse pas particulièrement bien... Mais j'aime ceux qui montrent ce qu'ils savent faire. En fait, nous sommes fans des fans!"

Des artistes alsaciens invités

Parmi ces invités, une dizaine de troupes de danseurs de K-Pop, mais aussi deux dessinateurs de bande-dessinées, seront les locaux de l'étape. Janosch Stober, Strasbourgeois d'adoption, et Marie Ortie, de Bischheim partageront un stand : "J'étais déjà invité en 2019 pour y présenter ma première BD. J'en garde un très bon souvenir, même si j'étais un peu stressé en arrivant", se souvient l'auteur à l'univers joyeux et coloré. 

Cette année, il n'aura pas de nouvelle production à faire connaître, ce qui n'entache pas pour autant son excitation : "C'est toujours une super occasion de revoir du monde, surtout après ces derniers mois. Je vais pouvoir faire retrouver mes amis de festival, que je ne croise nulle part ailleurs, mais aussi faire de nouvelles rencontres!"

À 23 ans, Marie Clemens, dite "Marie Ortie", passe de l'autre côté de la barrière : "Je vais à la Japan depuis que j'ai onze ans, en tant que visiteuse. Cette année, je pourrai faire découvrir mon boulot en réel, moi qui passe surtout par internet." 

"J'ai demandé à Fabrice Dunis, le président de Kakemono, si je pouvais venir en tant qu'exposante. Il aime ce que je fais, alors il a accepté! En plus, tout l'équipe est super sympa, et les bénévoles sont incroyables. J'y vais aussi pour m'éclater", se réjouit l'autrice et illustratrice, qui travaille en ce moment sur une nouvelle version de sa bande-dessinée. Elle ne sera d'ailleurs présente que le deuxième jour, pour former un stand 100% alsacien avec Janosch Stober.

Un salon ouvert à tous 

Xavier Zimmermann l'assure, tout le monde est bienvenu à la Japan Addict : "C'est un salon qui se veut grand public, qu'on soit néophyte ou fin connaisseur du Japon. L'objectif, c'est de se faire son propre salon, et que les visiteurs se disent : 'Ce qu'il se passe sur la grande scène, ça ne m'intéresse pas, par contre je vais voir cette conférence', pour qu'ils puissent rester plusieurs heures!"

Pour la première fois, des tiktokeurs seront également présents : "On veut s'ouvrir à un public le plus large possible. De Bernard Minet à TikTok, tout le monde devrait y trouver son compte", sourit Fabrice Dunis.

En 2019, 11 700 curieux s'étaient rendus à la convention. Les organisateurs espèrent accueillir autant de monde cette année, et on déjà prévu d'organiser la Japan Addict deux fois par an. La prochaine édition aura lieu les 4 et 5 juin 2022.