Strasbourg - « Le masque, c’est sur le nez ! » : un humoriste interpelle les passants et fait le buzz

L’humoriste Marouane Sista s’est fait remarquer sur les réseaux sociaux grâce à des vidéos dans lesquelles il interpelle les passants qui portent mal le masque. Il est passé par Strasbourg le 28 janvier.

Si vous repérez Marouane Sista, mettez correctement votre masque ou vous risquez d'être mis à l'amende.
Si vous repérez Marouane Sista, mettez correctement votre masque ou vous risquez d'être mis à l'amende. © M. Sista

"Habitants de Strasbourg, nous vous rappelons que le port du masque est obligatoire. Et il se porte sur le nez ! " : mégaphone en main, un homme a rappelé à l'ordre les passants arpentant la place Kléber, dans le centre-ville, le 28 janvier dernier. Gare à ceux qui ne portaient pas de masque de protection - ou qui le portaient mal : mise à l'amende assurée par Marouane Sista (accéder à son compte Instagram). Cet humoriste spécialisé dans le stand up s'est en effet auto-proclamé "policier du masque". Avec son complice magicien Kader Bueno, équipés d'une caméra cachée, ils tournent des vidéos dans lesquelles ils interpellent en pleine rue - sans aucune discrétion - les badauds mal masqués. 

Dans le clip ci-dessous, on voit par exemple ce passant rappelé à l'ordre, s'excusant d'un  "ah oui c'est vrai". Marouane Sista le suit pendant plusieurs dizaines de mètres, le temps que l'homme parvienne à enfiler correctement son masque.

Comble de l'histoire : c'est parce que Marouane portait mal le masque qu'il s'est mis à faire la leçon - avec humour - aux autres. "Dans certains sketches qu'on diffusait sur Internet, on baissait les masques pour avoir un meilleur son à l'enregistrement, explique l'humoriste. Mais on s'est rapidement fait rappeler à l'ordre, et ils avaient raison. De là, on a eu l'idée d'interpeller les gens qui portent mal le masque." Et le buzz a vite enflé. 20 millions de vues pour la première vidéo. Les internautes en redemandent, et suggèrent au duo de venir dans leur ville. Ainsi naît le "masque tour" de France. Strasbourg en était la septième étape. 

Est-ce l'effet peur du gendarme ? Mais comme le montre la vidéo tournée à Strasbourg, tous les contrevenants se prêtent docilement aux remontrances. "Quand on révèle aux gens qu'il s'agit d'une caméra cachée, confie l'humoriste, certains nous demandent de refaire la prise parce qu'ils la trouvent mauvaise." Et Marouane Sista ne distribue pas que des mauvais points. Ainsi les bons porteurs de masque risquent aussi de se faire repérer et de se voir remettre... une coupe. Une commerçante strasbourgeoise s'est ainsi vue récompenser :"vous êtes toute seule dans votre boutique et vous continuez à porter le masque, entend-on dire Marouane sur la vidéo. Bravo, vous avez mérité notre trophée du meilleur porteur de masque !"

Faute de scène, on pratique notre art dans la rue

Marouane Sista, humoriste

Depuis la fermeture des salles de spectacle, l'humoriste qui se produit dans le cadre du Barbes Comedy Club LIEN, n'avait plus de public à faire rire. Ces caméras cachées lui permettent de renouer d'une autre façon avec le public. Celui qu'il croise dans la rue. Celui aussi qui guette chacune de ses vidéos. Avant cette aventure, il avait 500 abonnés sur son compte, il en a aujourd'hui 35.000. "Un like ne représente pas un applaudissement. Le contact avec le public [en salle] est indescriptible, c'est comme une personne supplémentaire qui est là avec ses émotions, ses réactions. On ne retrouve pas cela sur les réseaux sociaux, explique-t-il. Mais ce sont peut-être des gens qui viendront me voir en spectacle quand nous pourrons reprendre." (Voir ci-dessous l'un de ses sketches... sur scène, avant la pandémie).

Marouane Sista gardera un bon souvenir de son passage à Strasbourg. "Globalement ici, les gens sont bien disciplinés. On a vu d'autres villes où ça porte moins bien le masque", sourit le vengeur masqueur qui aura peut-être, sans blaguer, évité à certains une "vraie" contravention de 135 euros. Les prochaines étapes de son "masque tour" sont annoncées à Marseille et Lille.  

Pour sourire encore un peu de toutes ces contraintes sanitaires, voyez la réinterpréation des "gestes barrière" par l'humoriste dans cette autre vidéo tourne en région parisienne.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
humour sorties et loisirs culture confinement : conseils pratiques santé société covid-19 théâtre