Le pape ordonne une visite à Strasbourg : "s'il y a cette visite, c'est qu'il y a des soucis"

Publié le Mis à jour le

À compter du lundi 27 juin 2022, le diocèse de Strasbourg fera l'objet d'une visite apostolique, ordonnée par le pape François. Une information communiquée par le diocèse lui-même. L'archevêque de Strasbourg Luc Ravel, préfère parler d'une "attention bienveillante".

Le diocèse de Strasbourg a annoncé le jeudi 23 juin 2022 sur son site internet qu'une visite apostolique ordonnée par le pape François débutera le 27 juin. Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, dit accueillir cette décision "dans la foi la confiance".

Dans un communiqué publié sur le site du diocèse, on peut lire que cette visite fait suite "à des informations parvenues au Saint-Siège et relatives au gouvernement pastoral de l'Archidiocèse de Strasbourg". Contacté par France 3 Alsace, ce dernier n'a pas voulu communiquer davantage que son communiqué : "La manière dont le diocèse est managé est en question. C'est une sorte d'audit qui sera fait. Mais s'il y a cette visite, c'est qu'il y a des soucis", nous a-t-on répondu, sans en dire plus sur les raisons précises de cette visite.

Une visite apostolique s'apparente plutôt à une enquête, commandée par le pape lui-même. L'archiprêtre de la cathédrale de Strasbourg Didier Muntzinger explique qu'elle consiste à "interroger plusieurs acteurs du diocèse sur la manière dont il est conduit." Il s'attend d'ailleurs à être entendu par les deux évêques missionnés par le Vatican : "La cathédrale de Strasbourg est une place centrale", se vante-t-il.

Cette annonce tombe à un moment où on ne s'y attendait pas. Il n'y a pas eu de scandale, pas d'affaire...

Didier Muntzinger

Archiprêtre de la cathédrale de Strasbourg

Interrogé sur les raisons qui ont poussé le Pape François à ordonner cette visite, Didier Muntzinger reste évasif : "Cette annonce tombe à un moment où on ne s'y attendait pas. Il n'y a pas eu de scandale, pas d'affaire..." Avant de dédramatiser la situation : "C'est un peu comme une inspection académique, on vient voir si la conduite du diocèse fonctionne bien, c'est tout."

Le diocèse n'a pas communiqué sur les raisons précises de cette visite. L'éviction de l'économe diocésain début juin 2022 ou la possible cession du Mont Saint-Odile révélée par France 3 Alsace en avril 2021 seront-elles au centre des discussions ? Impossible de le savoir encore.

Il est clair que des confrères et des laïcs s'étonnent du fonctionnement actuel de la vie diocésaine.

Un membre du presbyterium

Contacté par France 3 Alsace, un membre du presbyterium a réagi en ces termes : "Il est clair que des confrères et des laïcs s'étonnent du fonctionnement actuel de la vie diocésaine [...] Il y a un souffle de sérénité qui traverse à nouveau le cœur des confrères. Je crois que la volonté papale de montrer de la sollicitude au diocèse est ressentie comme telle."

Il continue : "Les gens ont la trouille. Il faut que Rome fasse son travail et réponde à leur détresse. Le vase déborde. On n'en veut pas à la personne de Mgr Ravel, mais à son mode de gestion."

Quelques heures après l'annonce de la visite, l'archevêque de Strasbourg, Mgr Luc Ravel écrit dans un communiqué accueillir la décision du Pape François, qu'il qualifie d'"attention bienveillante", "dans la foi et la confiance"

La visite commencera le lundi 27 juin 2022. Elle sera menée par l'évêque de Pontoise Stanislas Lalanne, qui sera assisté de Mgr Joël Mercier. D'après l'AFP, la dernière visite apostolique en France a été menée dans le diocèse de Fréjus-Toulon. Elle interrogeait les méthodes de l'évêque Dominique Rey.