Strasbourg : nouveau début d'incendie chez OVH, mais il n'a pas endommagé les serveurs

Un gros dégagement de fumées s'est produit en soirée, vendredi 19 mars, dans un local abritant des batteries chez OVH à Strasbourg (Bas-Rhin). Le local se trouve dans le bâtiment n°1, dont un tiers des serveurs ont été perdus dans l'incendie du 10 mars (qui avait détruit tous ceux du bâtiment n°2).

Nouvel incident chez OVH à Strasbourg (Bas-Rhin), mais sans gravité. Celui-ci est survenu le vendredi 19 mars 2021, en début de soirée, dix jours après un incendie qui a détruit une partie des serveurs de ce géant du numérique français

Comme lors du premier incendie, ce serait a priori accidentel. C'était aux centres de données (data centers) d'OVH, situés dans le quartier strasbourgeois du Port du Rhin (voir sur la carte ci-dessous).
 


L'incident est limité à un local technique du bâtiment n°1. Il s'agit de celui où un tiers des serveurs a été détruit dans l'incendie du 10 mars, en plus de tous ceux du bâtiment n°2.

Sur Twitter (voir ci-dessous), le patron du groupe Octave Klaba a précisé (en anglais) que ce local contenait des batteries "qui n'étaient pas utilisées ou connectées. Le feu dans le bâtiment n°2 [le 10 mars; ndlr] a probablement endommagé ces batteries, mais elles ne se sont mises à fumer que dix jours plus tard." L'intervention rapide des pompiers a permis d'éviter un incendie : il n'y avait "que" de la fumée.
 


La sécurité civile du Bas-Rhin était présente sur les lieux. Elle a fourni un soutien logistique aux pompiers sur place (voir le tweet ci-dessous). 

Deux personnes ont été examinées après avoir été incommodées par des fumées.  La situation est décrite comme étant actuellement "sous contrôle". D'après le service départemental d'incendie et de secours (Sdis) du Bas-Rhin, l'eau utilisée pour l'extinction a été utilisée "en circuit fermé" et a été "immédiatement pompée" pour éviter toute pollution. Il n'y aurait pas eu "de dégagement de fumées très important".
 



L'incident n'a pas conduit à l'endommagement de serveurs supplémentaires. L'alimentation électrique des bâtiments n°1 et n°4 a été coupée par mesure de précaution.

Un redémarrage des serveurs était prévu. "Tout ce qui n'est pas utile sur le site" (comme les fameuses batteries inutilisées) doit d'abord être évacué avant de songer au redémarrage.
 


Une partie des serveurs strasbourgeois pourrait être évacuée vers le siège d'OVH à Roubaix (Nord). 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers technologies économie