Cet article date de plus de 4 ans

Strasbourg : les "radiés" du 1er tour peuvent se réinscrire pour le second tour

La Cour de Cassation vient de casser une décision du tribunal d'instance de Strasbourg concernant les inscriptions sur les listes électorales. Les personnes qui avaient déménagé dans Strasbourg ont la possibilité de se réinscrire sur les listes électorales pour voter au second tour.
2000 Strasbourgeois, qui avaient déménagé tout en restant dans la ville de Strasbourg ont eu la mauvaise surprise de se voir radier des listes électorales (voir notre article du 23 avril) et par conséquent de ne pas pouvoir voter pour le premier tour de l'élection présidentielle.

Certains de ces électeurs avaient alors engagé un recours, et leur requête vient d'obtenir gain de cause.

Un communiqué de la Ville de Strasbourg annonçait ce samedi matin que la Cour de Cassation venait en effet de casser une décision antérieure du tribunal d'instance de Strasbourg concernant les inscriptions sur les listes électorales. Cette décision, qui s'impose à l'ensemble des tribunaux, ouvre aux personnes résidant effectivement à Strasbourg la possibilité de se réinscrire sur les listes électorales.


Ils sont donc une quarataine d'électeurs à être venus récupérer leur dossier de radiation ce samedi à la Ville de Strasbourg, document nécessaire pour pouvoir effectuer les démarches en vue de pouvoir voter pour le second tour. Mais leur parcours de l'électeur ne fait alors que commencer : forts de ce documents, ils doivent ensuite se rendre dimanche - jour de l'élection - devant le tribunal d'instance - dont le bureau des greffes sera ouvert - pour plaider leur cause.

Afin de faciliter les démarches de réinscription auprès du Tribunal d'instance, la ville a décidé l'ouverture exceptionnelle des  bureaux du service des élections (centre administratif, place de l'étoile) :Les personnes pourront y obtenir les pièces permettant de compléter leur dossier auprès du Tribunal d'instance.

Quels documents apporter ?

Les personnes qui le souhaiteraient doivent ainsi se munir d 'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile de moins de trois mois à leur nom. Ils devront ensuite se rendre au tribunal d'instance qui seul peut décider, in fine, de leur réintégration sur les listes, afin de pouvoir voter ce dimanche.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections