INSOLITE. Strasbourg : un sanglier en plein quartier du Neudorf, la SPA empêche les chasseurs de l'abattre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester
En décembre 2021 déjà, un sanglier s'était retrouvé en plein éco-quartier du Danube, à Strasbourg.
En décembre 2021 déjà, un sanglier s'était retrouvé en plein éco-quartier du Danube, à Strasbourg. © Nadia Vaesken

Un sanglier a divagué dans le quartier strasbourgeois du Neudorf, ce dimanche 5 décembre. Plusieurs personnes, dont des membres de la SPA de Strasbourg (Bas-Rhin), sont intervenues pour qu'il ne lui soit fait aucun mal.

Après le chamois à Mulhouse (Haut-Rhin), place au sanglier à Strasbourg (Bas-Rhin). C'est en effet une scène peu banale qui s'est déroulée dans le quartier du Neudorf, ce dimanche 5 décembre 2021.

Un sanglier s'est mis à divaguer dans la rue de l'Elbe, sur les coups de 15 heures. Sa présence a immédiatement été remarquée, amenant de multiples curieuses et curieux sur les lieux. Il a même été filmé.

Afin d'éviter tout incident fâcheux, le sanglier a été entouré de barrières de sécurité. Des membres de la Société protectrice des animaux (SPA) de Strasbourg se sont en outre opposés à des chasseurs qui voulaient l'abattre. Aucun coup de feu n'a donc été tiré dans l'éco-quartier du Danube, entre l'Esplanade et Rivétoiles (voir sur la carte ci-dessous).


France 3 Alsace a joint Catherine Bronner, salariée de la SPA de Strasbourg (la précision est faite car cette association locale est indépendante de la SPA nationale). "Ce sanglier s'est égaré. À 18h30, il était toujours sur place. On attend les pompiers pour pouvoir l'anesthésier. Et ensuite... on ne sait pas encore."

La police municipale est présente sur place, ainsi que les pompiers. Mais cette brigade ne peut rien faire, n'étant pas habilitée à intervenir pour ce type de cas. La brigade de Molsheim (Bas-Rhin), qui dispose des techniques et équipements nécessaires (fusil hypodermique, etc.), a donc été appelée en renfort.

"La conseillère municipale aux animaux dans la ville, Marie-Françoise Hamard, est présente : elle nous soutient." Du soutien, il leur en a fallu. "Il y avait des officiers de louveterie : des chasseurs. Ils voulaient l'abattre, mais nous avons pu les en empêcher." Une situation qui rappelle celle d'un cerf réfugié dans la gare de Chantilly (Oise), début 2021. La vice-présidente de la SPA, Cindy Le Diberder, et la directrice du refuge, Maeva Fabbri, se sont assurées qu'il n'y ait aucun drame.


L'abattre aurait sans doute été disproportionné. "Un sanglier ne charge pas comme ça... Ce n'était pas un gros mâle, ou une femelle défendant ses petits. Et ce n'est pas son territoire." Il n'allait donc pas le défendre avec agressivité, même si les gens ont eu assez de bon sens pour ne pas trop l'approcher. "Il était plutôt assez affolé", pour tout dire. 

Présente à la SPA de Strasbourg depuis les années 1990, Catherine Bronner ne s'explique pas la présence de ce sanglier au milieu des immeubles. "Il s'est peut-être perdu ? Je n'en ai aucune idée. Il y a parfois des renards en ville, mais je n'avais encore jamais entendu parler d'un sanglier." Elle rappelle la proximité de la forêt du Neuhof. Finalement, le phacochère a pu être capturé, avant d'être transporté dans sa forêt. Tout est bien qui finit bien...

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.