Strasbourg : les urgences des HUS saturées selon Force ouvrière

Christian Prudhomme, le secrétaire général FO santé aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg lance un cri d'alarme. Selon lui, les urgences sont saturées, il redoute donc les conséquences d'une accélération des hospitalisations liées au Covid-19.

Force ouvrière s'inquiète d'une saturation possible des urgences des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, au moment où le coronavirus circule à nouveau de manière intense
Force ouvrière s'inquiète d'une saturation possible des urgences des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, au moment où le coronavirus circule à nouveau de manière intense © Jean-Marc Loos / MaxPPP
C'est un cri d'alarme récurrent de la part des syndicats de santé strasbourgeois. Le manque de lits et de personnel au sein des urgences de Strasbourg. Selon Force ouvrière, la saturation est atteinte et l'inquiétude est grande au vue de la recrudescence des cas de Covid-19. FO a donc fait valoir son droit d'alerte, un dispositif lui permettant de saisir la direction, lorsque les salariés ont le sentiment d'être dans une situation préjudiciable. "Hier soir, je me suis rendu aux urgences, raconte Christian Prudhomme, secrétaire général de FO, quatre ambulances attendaient et certains patients sont restés bloqués sur des brancards 30 heures durant. Il manque 150 lits, les professionnels sont éreintés et le problème, c'est qu'il manque aussi 150 postes d'infirmiers, des postes pas tellement attrayants même si on espère qu'avec les ravalorisations salariales, des candidats postulent. Donc, si les cas de Covid se multiplient ce week-end, ça va être compliqué à gérer."  D'ailleurs, les représentants du personnel avaient rendez-vous dans la matinée ce vendredi 18 septembre avec la direction.

Pour la direction qui n'a pas souhaité faire de commentaires mais qui a donné quelques chiffres par le biais de son service de communication, on ne peut pas parler de situation d'alerte mais de vigilance. Ainsi, sur les quatre derniers jours, les urgences ont décompté 200 passages en moyenne et 90 hospitalisations. Dans le détail, lundi, 199 passages et 91 hospitalisations, mardi, 197 passages et 104 hospitalisations, mercredi, 180 passages et 75 hospitalisations et jeudi 205 passages et 85 hospitalisations.
 

Le point sur les hospitalisations Covid

Quant aux cas de Covid, 22 sont actuellement admis dans les HUS, 11 en réanimation et 11 en conventionnel (situation au 17 septembre à 16 heures). Ajoutant que les urgences du NHC et d'Hautepierre disposaient de 60 lits et "étaient souvent saturées en fin d'après-midi ou le soir, avec des vagues dont il est difficile de gérer les flux en aval. Ces flus se sont amplifiés ces derniers jours, indépendamment du Covid."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société