"Vous n'êtes pas des éléphants, mais des karatékas" : comment ce champion du monde handicapé motive les collégiens

Thierry Kertzinger est champion du monde de karaté handisport, et il aime partager sa passion. C'est ainsi que des collégiens en classe SEGPA et ULIS à Seltz ont eu le privilège de partager le tatami avec celui qui ne rate pas une occasion de prouver que malgré le handicap, on peut se dépasser.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Pour Thierry Kertzinger, le karaté est une passion, mais aussi et surtout une discipline qui exige rigueur et respect. C'est ce qu'il est venu partager avec les collégiens plutôt réceptifs. Tiago Da Costa, 14 ans, est séduit : "C'est un sport qui nous permet de se vider l'esprit, arriver à se contrôler, à souffler, et c'est très encadré" dit-il à notre équipe de reportage.

Une description que ne renierait certainement pas Thierry Kertzinger. Il a décroché le titre de champion du monde de karaté handisport en 2016, mais il ne se bat pas que sur le tatami. Depuis sa naissance, sa vie est un combat. Il lui a fallu de la force et de la détermination pour ne pas être en fauteuil roulant, pour travailler, et pour s'exprimer.

durée de la vidéo : 00h02mn01s
Dans le Bas-Rhin, des élèves en classe SEGPA et ULIS ont partagé le tatami avec Thierry Kertzinger. L'occasion de prouver que malgré le handicap, on peut se dépasser. ©France Télévisions

"Vous n'êtes pas des éléphants, vous êtes des karatékas" lance-t-il aux collégiens en classe SEGPA et ULIS à Seltz (Bas-Rhin) pour les encourager à faire plus, à faire mieux. "Aujourd'hui en fait, le karaté m'a permis d'aller plus haut que le handicap. Quand je suis sur le tatami comme aujourd'hui, un beau dojo, le handicap, il n'est plus là. En fait, je ne le vois plus" témoigne-t-il

Une véritable leçon de vie pour les collégiens, admiratifs. Ils se souviendront longtemps de cette belle rencontre qui les incitera peut-être à ne pas baisser les bras face à l'adversité.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité