Cet article date de plus de 3 ans

Botrytis : vers des vendanges plus techniques en Champagne

L'alternance de fortes chaleurs et de pluies conséquentes a favorisé l'apparition d'un champignon dans les vignes champenoises : le botrytis. Conséquences pour les vendangeurs : une plus grande attention et un tri de tous les instants.
Le botrytis sévit en Champagne. Les vendangeurs doivent se montrer encore plus attentif pour éviter cette "pourriture grise".
Le botrytis sévit en Champagne. Les vendangeurs doivent se montrer encore plus attentif pour éviter cette "pourriture grise". © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
Ce début de vendanges est marqué par les effets d'un caprice climatique avec l'apparition d'un champignon qui prend la forme d'une "pourriture grise" appelé botrytis. Ce champignon n'est pas dangereux, mais en grande quantité il pourrait altérer le goût du champagne.

Alors, au niveau de la cueillette les maîtres de cave demandent une attention accrue et un tri plus sélectif des grappes. Une sélection soigneuse qui se maintient à tous les niveaux de la récolte, au pressoir puis au débourbage.

Johanna Albrecht et Xavier Claeys se sont rendus dans l'Aisne, au domaine Esterlin pour suivre ce début de vendanges sous haute surveillance :

durée de la vidéo: 01 min 37
Des vendanges qui demandent de l'attention, ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
champagne gastronomie sorties et loisirs vendanges agriculture économie viticulture