CARTES - Reconfinement : quatre idées de sortie à un kilomètre de chez vous en Alsace

Le reconfinement de novembre 2020 rime avec l'obligation de se promener dans un périmètre inférieur à un kilomètre. Les possibilités de s'aérer sont donc réduites en Alsace, mais loin d'être inexistantes. 
Passionné de pêche, Philippe Koehler est parvenu à trouver des emplacements à moins d'un kilomètre de chez lui.
Passionné de pêche, Philippe Koehler est parvenu à trouver des emplacements à moins d'un kilomètre de chez lui. © Philippe Koehler
La France est reconfinée, et les attestations sont de retour si l'on veut se promener (à moins d'un kilomètre de chez soi). En Alsace, difficile de trouver un lieu ou une activité pour s'aérer, mais il en demeure tout de même.

France 3 Alsace vous propose quatre options de sorties près de chez vous (consultables sur les cartes ci-dessous). Vous pouvez vérifier le respect de la règle du kilomètre au moyen d'Esri, un outil cartographique.
 

Le vignoble alsacien pour de belles balades

Les vignes alsaciennes ont revêtu leurs couleurs automnales, ici à Zellenberg.
Les vignes alsaciennes ont revêtu leurs couleurs automnales, ici à Zellenberg. © Nicolas Meyer, France Télévisions

Westhalten (Haut-Rhin) est un village de 900 âmes, niché au coeur des collines du Zinnkoepflé, Strangenberg, et Bollenberg. La localité est traversée par la route des vins. Ses nombreuses vignes sont un lieu de balade privilégié par la population (et les touristes, quand il y en avait). À la mairie, on décrit "les couleurs orange et or encore présentes des vignes" et vante "un lieu de promenades régulières apportant sérénité, calme, et zénitude".

Les balades dans le vignoble alsacien (voir sur la carte ci-dessous) rencontrent un grand succès. Au domaine du Bollenberg, Ophélie Holtzheyer (princesse des vins d'Alsace 2019) voit passer du monde dehors. "Westhalten est très intéressante. Trois paysages s'y succèdent, qu'on ne trouve pas partout en Alsace. Vous verrez un bois avec des pins méditerranéens, les vignes, et une zone naturelle. Cette zone, c'est une pelouse sèche, avec beaucoup d'orchidées. Il y a des oiseaux, des lézards verts... Et en ce moment, plein de petits moutons : c'est mignon, on se croirait dans un Disney."
  

Cours d'eau : pêche ou promenade de sortie

Philippe Koehler vit à Niederhergheim (Haut-Rhin), mais il a sacrément la bougeotte. Sa passion pour la pêche l'amène à se rendre fréquemment en Écosse, ou en Amérique du Sud. Mais avec le reconfinement, le voilà réduit à se contenter de l'Ill pour la pêche à la mouche, sa technique favorite. La rivière coule à dix minutes de chez lui (à découvrir dans la vidéo ci-dessous). 

"J'ai choisi d'utiliser mon heure de sortie pour la pêche. Ça me détend. C'est ma passion. Je peux conseiller aux pêcheurs qui ont un plan d'eau ou une rivière pas loin : faites-vous plaisir. Gardez le contact avec la pêche, c'est tellement sympa d'être dans la nature. Après quelques minutes de pêche, des centaines de choses vous passent par la tête sans rester. Comme de la méditation."
 
La région fait partie du bassin versant du Rhin. De l'Ill à la Moder, en passant par la Sauer, de nombreuses communes de la plaine alsacienne sont traversées par des cours d'eau (voir sur la carte ci-dessous).

La pêche y est possible, mais pas que. Le cours d'eau invite à la promenade, la méditation, le naturalisme, la photographie ou encore la peinture. 
 


Des remparts bucoliques

C'est le nouveau lieu à la mode, comme l'a constaté Arnaud Lidu, chef de la police municipale de Wissembourg (Bas-Rhin). La population locale respecte la règle du kilomètre en se baladant sur les remparts de la commune. "C'est là où on trouve du monde. Les gens font le tour sur ces murs, c'est vert et au bord de l'eau... C'est bucolique."

Ces murailles datent du XIIIe siècle. Elles reflètent la puissance de la ville, alors membre de la Décapole alsacienne. Détruites plusieurs fois, elles sont refaites au XVIIIe siècle, mais vont souffrir des conflits franco-allemands. Transformées en sentier urbain par la commune, elles sont devenues un paisible écrin de verdure. D'autres communes alsaciennes ont gardé leurs remparts (voir sur la carte ci-dessous), notamment Neuf-Brisach (Haut-Rhin).
  

Le parc, eldorado pour courir

Philippe Wagner est un champion d'athlétisme multi-distingué pour ses 40 ans d'exercice. Autant dire que se dégourdir les jambes n'est pas une envie, pour lui : c'est un besoin vital (à découvrir dans la vidéo ci-dessous). Il court donc à côté de chez lui, à Riedisheim (Haut-Rhin).

"J'habite à 100 mètres du parc Wallach. Je viens ici me décontracter, me défouler. Le tour fait 400 mètres, je cours en une heure environ douze kilomètres. Les sportifs comme moi ont besoin de ça. C'est essentiel de profiter de cette heure. Je ne supporte pas d'être enfermé. J'ai besoin d'évacuer le stress, de sortir courir."
 
Heureusement pour les adeptes du sport en plein air, les jardins et parcs restent ouverts durant ce deuxième reconfinement. Lors du confinement de mars, les rues avaient été moins appréciées pour la pratique du jogging.

Les communes alsaciennes sont bien pourvues en parcs et jardins (voir sur la carte ci-dessous). Outre le fait de s'aérer, courir permet aussi de prendre soin de sa santé... et de sociabiliser
 
Vous avez maintenant vos idées de sortie. Reste à ne pas oublier... votre attestation.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs confinement : envie d'évasion santé société confinement covid-19