Cattenom : la centrale interdit le lac du Mirgenbach au public

En raison du faible débit d’eau de la Moselle, lié à la sécheresse, l’eau destinée au refroidissement de la centrale sera d'avantage prélevée dans la retenue du Mirgenbach. L’accès au public n’y est donc plus autorisé à partir de ce jeudi 6 août. 
 
Retenue d'eau artificielle de la centrale de Cattenom
Retenue d'eau artificielle de la centrale de Cattenom © EDF – CNPE de Cattenom
Des chaînes et panneaux ont été installés ce jeudi 6 août 2020 aux abords de la retenue d’eau du Mirgenbach, afin d’y interdire l’accès au public.
Réserve à usage industriel, le lac artificiel de Mirgenbach est avant tout destiné au refroidissement des installations de la centrale nucléaire de Cattenom. Néanmoins, en temps normal, certaines activités de loisir (pêche sportive et voile), encadrées par une convention, sont autorisées sur les berges.

Mais en raison des fortes chaleurs et de la sécheresse, le débit de la Moselle est très faible en ce moment. Il se situe à un niveau inférieur à 18,5 m³/s. La centrale de Cattenom limite donc ses prélèvements d’eau dans la rivière et utilise davantage le stock d’eau de la retenue.
 
Des chaînes ont été installées sur les berges pour interdire l'accès au public.
Des chaînes ont été installées sur les berges pour interdire l'accès au public. © EDF – CNPE de Cattenom
 

Principe de précaution


« Cette plus forte sollicitation peut entraîner une concentration de produits de traitement utilisés dans le circuit de refroidissement (partie non nucléaire de la centrale) pour lutter contre la présence de micro-organismes naturellement présents dans les milieux chauds ou humides » explique Coralie Dupont, Chef de Mission Communication à la centrale de Cattenom.

En application du principe de précaution, l’accès du public à la retenue d’eau est donc restreint à partir de ce jeudi 06 août 2020 de manière préventive et temporaire. La pêche, les activités nautiques et l’accès des promeneurs sont suspendus. L’été dernier déjà à la même période, la centrale avait dû prendre la même décision.
 

Madame Dupont indique également que « cette situation de faible débit de la Moselle n'a pas d'impact sanitaire aux abords de la retenue, ni sur la faune et la flore ».

La réouverture de la retenue du Mirgenbach aux activités de loisir sera annoncée après la fin de l’épisode d’étiage de la Moselle. L’an passé, les restrictions avaient duré près de deux mois.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cattenom environnement nucléaire sécheresse météo