Afrique : de nouveaux marchés à forte croissance s'ouvrent au champagne

Les marchés africains représentent de nouvelles opportunités d'exportation pour le champagne. S'ils ne représentent aujourd'hui qu'un peu plus de 3% de l'export total, les professionnels du secteur s'attendent à une forte croissance à court et moyen terme. 
Le stockage en cave des bouteilles et des millésimes de la maison Joseph Perrier. Image d'illustration.
Le stockage en cave des bouteilles et des millésimes de la maison Joseph Perrier. Image d'illustration. © Alexandre Marchi /MAXPPP
Jusqu'à présent, il y avait le Royaume-Uni, les États-Unis et le Japon. Les trois pays se tiennent en tête des exportations de champagne avec respectivement 27,8% , 23,1% et 12,9%. L'Afrique à côté, ne représente que 3,2% de l'export mondial de ce que beaucoup considèrent comme l'un des produits "ambassadeur" de la France. 

Et pourtant, les marchés africains représentent le nouveau défi des professionnels champenois. Si la demande de certains pays comme l'Afrique du Sud ou le Nigéria est déjà bien installée avec plus de 500 000 bouteilles vendues chaque année, d'autres pays du continent africain pourraient voir leur demande augmenter fortement dans les années à venir, comme au Cameroun, au Gabon ou au Sénégal. 

Thibaut le Mailloux est le directeur de la communication du Comité Champagne :

"Plus on est loin de la France, plus le champagne est un produit de luxe", explique-t-il à l'AFP. Le champagne en Afrique, ce n'est pas nouveau : ce qui change, c'est que ce continent va connaître une forte croissance à moyen-long terme."

Et si pour le moment, les acheteurs africains de champagne semblent plutôt faire partie du monde des affaires et des réseaux économiques en pleine croissance, les bulles champenoises pourraient être de plus en plus souvent demandées. Maxime Blin, vigneron à Trigny, pense lui aussi que le marché pourrait connaître une belle évolution, alors que lui-même vend déjà 2 % de sa production annuelle à un importateur togolais. "Je suis allé deux fois là-bas pour faire des dégustations, de la promotion, rencontrer les clients, raconte-t-il à l'AFP. Les Africains aiment beaucoup le champagne. Pour eux, c'est un marqueur social, parce que si on en achète, c'est qu'on a les moyens".

Pour le moment, le marché africain représente près de 5 millions de bouteilles de champagne, selon les chiffres des exportations 2017. Une croissance qui s'installe dans la durée. Depuis 2007, l'export vers l'Afrique a augmenté de 7%.  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
afrique international champagne gastronomie sorties et loisirs