Haut-Rhin : une commune vend son château sur Le Bon Coin

La commune de Hagenthal-le-Bas a mis le château en vente sur internet / © Google maps
La commune de Hagenthal-le-Bas a mis le château en vente sur internet / © Google maps

"Château à rénover, 6000 m² de terrain", peut-on lire en titre de l'annonce parue sur le site internet Le Bon Coin. Le propriétaire n'est autre que la commune de Hagenthal-le-Bas qui demande 600.000 euros pour ce bâtiment classé aux Monuments historiques. "Le potentiel est énorme" précise l'annonce.

Par Vincent Lemiesle

En utilisant habilement Le Bon Coin, un des sites internet le plus populaire de France, la commune de Hagenthal-le-Bas espère enfin trouver un acquéreur à cette bâtisse datant du XVIIIe siècle et dont elle ne sait plus quoi faire. Le château avait été préempté en 2003 par le maire de l'époque moyennant la somme de 540.000 euros pour éviter qu'il ne tombe en ruine. Mais aujourd'hui le nouveau maire, François Gasser, ne voit que des inconvénients à l'entretien de cet édifice. Celui-ci n'a aucun état d'âme quant à l'avenir du château et déclare même que dans le village c'est une véritable verrue qu'il voudrait voir disparaître.

Le château de Hagenthal-le-Bas est classé aux Monuments Historiques depuis 2007 / © Google Maps
Le château de Hagenthal-le-Bas est classé aux Monuments Historiques depuis 2007 / © Google Maps

Après l'abandon d'un projet de maison de retraite et de construction de logements sur les 6000 m² de terrain attenant, il faut attendre 2015 pour voir renaître un espoir de seconde vie pour le château. Cédric Holtzer, promoteur à Blotzheim, une commune voisine, connaît bien le secteur et notamment Hagenthal-le-Bas où le sort du Monument historique ne lui a pas échappé. Il contacte le maire pour lui faire part de son projet. Celui-ci avait dans l’idée de créer, avec l'aide de l'architecte des Bâtiments de France « un hôtel avec une dizaine de suites et un restaurant gastronomique, et 30 à 40 chambres à l’arrière, sur les terrains ». Un projet bien ficelé sauf qu'ils n'ont trouvé aucun exploitant pour signer le bail : la proximité de Saint-Louis et de Bâle, où l'offre hôtelière est déjà très forte, a joué en défaveur  de la petite commune sundgauvienne. Cédric Foltzer reconnaît qu'il s'est trompé et jette l'éponge.

Aujourd'hui la commune attend toujours un acheteur providentiel, sachant que la rénovation pour un particulier s'élèverait au moins à 1,5 million d'euros. En ligne depuis le 30 novembre 2017, la petite annonce précise : "La commune de Hagenthal-le-Bas reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires."

Sur le même sujet

Epinal : un centre d'usinage dernier cri à l'ENSTIB

Les + Lus