Coronavirus : la Fédération de basket annule la fin de ses compétitions, les Flammes encore dans l'attente

La Fédération française de basket-ball a annoncé dimanche 29 mars l'annulation de la fin de ses championnats départementaux, régionaux et nationaux. Seule rescapée la Ligue féminine de basket où évoluent les Flammes de Charleville-Mézières. Elles devraient en savoir plus le 10 avril.

La fin de la majorité des championnats de basket est annulé. Elite, ProB et Ligue féminine attendent leur sort.
La fin de la majorité des championnats de basket est annulé. Elite, ProB et Ligue féminine attendent leur sort. © Thierry Larret/ MaxPPP
"Ni titre de champion, ni accession, ni relégation", c'est par ces termes que la Fédération française de basket a annoncé, dimanche 29 mars, sa décision de faire de cette saison 2019/2020 une saison blanche pour l'ensemble de ses championnats. Une mesure qui concerne, au niveau national, les championnats féminins de la Ligue 2 à la Nationale 3 et les championnats masculins de la Nationale 1 à la Nationale 3.

Une nouvelle un peu compliquée à encaisser pour les Pétillantes de Reims, qui évoluent en Ligue 2. A l'issue de la dix-septième journée, les Rémoises occupaient la seconde place du classement avec quatorze victoires pour trois défaites, à égalité avec le leader, Aulnoye. De quoi prétendre au niveau au-dessus qui se dérobe donc.

Néanmoins, nous sommes surpris de cette décision d'année blanche pour les niveaux nationaux, alors que d'autres fédérations comme le volley et le hand ont permis à certaines équipes de monter dans la division supérieure pour respecter le travail accompli par ces clubs.
- Philippe Sauret, président du Reims Basket Féminin
 

Sur la page Facebook du club, le président du Reims Basket Féminin ne passe d'ailleurs pas par quatre chemins. "Une consultation a été réalisée en début de semaine et le basket féminin, LFB et LF2, était en majorité d'accord, en cette période particulière, pour promouvoir l'évolution des deux championnats à 14 équipes, ce qui aurait permis de faire monter des équipes dans chaque division inférieure mais cette alternative, une nouvelle fois, n'a pas été retenue, à croire que le basket féminin ne peut pas s'émanciper du basket masculin et ne mérite pas de jouer plus de rencontres, alors que les joueuses s'entraînent autant que les garçons."
 


"Le sport est devenu quelque chose de secondaire"

Statu quo donc également pour les filles de Sainte-Savine, deuxièmes en NF1, où les garçons de l'Etoile de Charleville, cinquièmes en NM2. "C'est une sage et logique décision. La question sanitaire est devenue primordiale et le plus important, aujourd'hui, est de combattre et d'éliminer le coronavirus tout en préservant la santé de tous. C'est pourquoi, je n'ai jamais imaginé une autre issue, explique le coach de l'Etoile, Fabien Calvez, sur le site du club. Dans ce type de situation exceptionnelle, il faut se rendre à l'évidence : le sport est devenu quelque chose de secondaire." 

Pour le coach de l'équipe, reléguée en Nationale 2 cette saison, l'objectif aura malgré tout été atteint. "Nous avons dégagé une bonne image sportive et démontré que ce club existe encore et allait continuer d'exister. Avoir redoré son image de marque est une première étape dans le redressement de l'Etoile. Maintenant, nous allons essayer d'entretenir cette dynamique en s'attelant à ramener l'Etoile en Nationale 1 à moyen terme."
 

Les Flammes fixées le 10 avril

Du côté de la Ligue féminine : "au regard des enjeux sportifs et économiques, la fédération estime nécessaire de tout mettre en œuvre pour terminer ce championnat ; elle travaillera sur l’ensemble des solutions possibles, liées essentiellement à l’évolution de la crise sanitaire et des mesures gouvernementales qui seront prises."

Alors que les Flammes carolos sont actuellement troisièmes de LFB et engagées en quart de finale de l'Eurocoupe face à Basket Landes, elles seront fixées sur la poursuite ou non du championnat domestique le 10 avril. 
   

Quart de finale de Coupe de France annulé pour le CCRB

Concernant enfin la Ligue Nationale de basket, qui gère les championnats masculins d'Elite et de ProB, elle se dit dans un communiqué "déterminée à reprendre les championnats de la saison 2019-2020 et les mener à leur terme". "Plusieurs scénarii sont donc à l’étude au sein de la LNB pour que les compétitions aillent à leur terme. Toutes les hypothèses sont étudiées, en fonction des dates potentielles de sortie de la crise sanitaire, et donc de reprise des entraînements, puis des matches", est-il encore précisé sans que l'on en sache plus pour l'instant.

Incertitude donc concernant le CCRB, quatorzième au classement de l'Elite. Une seule chose est sûre, le quart de finale de Coupe de France, pour lequel le club était qualifié, est annulé.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société sport