Le corps d'un homme retrouvé dans un champ, à Volgelsheim dans le Haut-Rhin

© Max PPP
© Max PPP

Ce mardi matin, un habitant de Volgelsheim dans le Haut-Rhin a été retrouvé mort dans un champs. Sa disparition avait été signalée dimanche soir.

Par Catherine Munsch

"J'avais vu un homme titubant dimanche soir,  pas loin du parc où je soignais mes animaux, puis il parlé à quelqu'un. Je ne me suis pas davantage intéressé à cette scène", nous explique un habitant de Volgelheim.

Cet homme retrouvé ce mardi matin était lui aussi un habitant de Volgelsheim. Il a été signalé manquant par des personnes de sa connaissance dimanche soir vers 17 heures, à la gendarmerie. D'après les témoignages recueillis par celle-ci, il aurait passé la fin d'après-midi dans "un établissement de boissons" en Allemagne. De là il aurait été raccompagné et déposé à Volgelsheim.

C'est lundi que sa famille s'est présentée à son tour à la gendarmerie pour signaler sa disparition. "Il est n'est pas toujours facile de faire la distinction entre un retard inquiétant et une disparition inqiétante, précise le commandant responsable de la compagnie de Colmar. A partir de là, nous avons fait les contrôles habituels, géolocalisation de son téléphone, reconstitution de son emploi du temps, vérifications auprès des familles, amis, voisins, hôpitaux."

"Plus tard, quand les gendarmes ont frappé à ma porte, je leur ai dit ce que j'avais vu".

Ce mardi en fin de matinée, les recherches usuelles n'ayant pas abouti, la gendarmerie a engagé une vedette fluviale et un hélicoptère basé à Meyenheim. Très rapidement, l'hélicoptère en survol a repéré un corps étendu dans une champ à proximité d'une rivière et d'une route départementale à Volgelsheim. Il s'agissait effectivement du corps sans vie du disparu.

A ce stade et après avoir été vu par le médecin légiste, l'hypothèse privilégiée est celle d'une mort par hypothermie. Mais une autopsie est prévue, elle déterminera si le corps peut être rendu à la famille ou si l'enquête doit être poursuivie. L'unité en charge de l'enquête est la brigade de gendarmerie de Neuf-Brisach.

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus