Cet article date de plus de 5 ans

De 1 à 5 mois de prison avec sursis requis contre les supporters de Bastia

Hier, mardi, le procureur de Reims a requis jusqu'à 5 mois de prison avec sursis et deux ans d'interdiction de stade pour les 7 supporters corses poursuivis pour rébellion et outrage à des policiers, en marge du match Reims-Bastia le 13 février dernier. Décision attendue le 13 mai.
© Paul-Antoine Boudet - France 3 Champagne-Ardenne
L'audience s'est terminée, mardi, tard dans la soirée. Finalement, le Procureur de la République de Reims a requis une peine de cinq mois avec sursis contre l'un des sept supporters, accusé de détention de substance explosive et incendiaire.

La peine la plus légère, un mois avec sursis, a été requise contre trois d'entre eux.

Les plaidoiries et réquisitoire ont été tenus alors que le tribunal ne s'est toujours pas prononcé sur la demande de renvoi du procès, la défense estimant partiale et incomplète l'enquête menée.

Le tribunal correctionnel de Reims rendra sa décision le 13 mai. 

Au cours de ces violences, un jeune supporter bastiais, Maxime Beux a perdu un oeil.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire reims-bastia justice société