Cet article date de plus de 4 ans

De Sarreguemines aux JO de Rio

Il sont partout. Cédric Schramm, Joël Kessler et leur drapeau tricolore flanqué du nom de leur ville : Sarreguemines. Hier encore, lors de la finale olympique de Teddy Rinner lors des jeux de RIO, on a vu leur drapeau. L'histoire a commencé il y a longtemps. 

Un drapeau qui ne passe pas inaperçu
Un drapeau qui ne passe pas inaperçu
A Sarreguemines, il est archi connu. Désormais c'est à Rio de Janeiro que Cédric Schramm se taille une réputation en or. Avec son drapeau français XXL, il parvient à se trouver pile dans l'axe des caméras, à chaque compétition d'envergure. dernière en date, vendredi 12 août au soir. Lorsque le roi Teddy décroche sa médaille d'or face au japonais en judo. On distingue parfiatement le drapeau et surtout le nom de sa ville. Sarreguemines  profite aussi de cette visibilité désormais planétaire.



Cédric est un passionné de sports. Le quadragénaire arpente les compétitions mondiales depuis plusieurs années. Agent de la SNCF à Forbach, il a fait Londres en 2012, mais aussi Athènes. Et ne se cantonne pas aux JO. Le foot ou l'athlétismesont autant de manifestations auxquelles il a pris part. 

A Sarreguemines en Moselle, Cédric est membre du CAN, le club d'athlétisme bénéficie lui aussi de la notoriété mondiale qui lui procure la banderolle bleu blanc rouge. Un outil de communication dont le sportif Lorrain amateur use et abuse avec un professionalisme qui laisse rêveur.








Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport jeux olympiques