• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Cartes d'électeurs brûlées, gilets jaunes qui marchent pour le climat : retour sur un samedi de mobilisation en Alsace

Dans l'après-midi, des gilets jaunes ont rallié la "marche pour le climat" à Strasbourg. / © France 3 Alsace / D. Meneu
Dans l'après-midi, des gilets jaunes ont rallié la "marche pour le climat" à Strasbourg. / © France 3 Alsace / D. Meneu

Le mouvement des gilets jaunes entrait ce samedi dans son quatrième week-end de mobilisation nationale. En Alsace, plusieurs rassemblements étaient prévus dès le matin, en addition à la manifestation parisienne pour laquelle certains ont fait le déplacement dans la capitale.

Par ML

Trois semaines après une première manifestation nationale, le mouvement des gilets jaunes, né dans la contestation contre l'augmentation de la taxation sur les carburants, continue de mobiliser. Ce samedi, alors que certains se sont déplacés pour rejoindre le cortège parisien, rassemblements, manifestations et barrages ont encore témoigné de la mobilisation alsacienne. Une journée d'action commune, à Strasbourg, avec la "marche pour le climat".
 

Les points à retenir en début de soirée 

  • Une vingtaine de rassemblements ou barrages filtrants sont encore recensés dans les deux départements alsaciens. Dans le Bas-Rhin, selon la préfecture, la mobilisation s'est déroulée "sans incidents significatifs".
  • A Strasbourg, des gilets jaunes ont rejoint la "marche pour le climat" dont le rendez-vous était donné à 14h40 place Dauphine. La manifestation, qui a rassemblé 3500 personnes selon la police, a poussé un cri commun contre des institutions inertes, d'après les participants, face aux enjeux sociaux et climatiques.
  • Selon les Dernières nouvelles d'Alsace, dix personnes ont été interpellées à Strasbourg. Parmi elles, trois Vosgiens auraient été en possession de plusieurs armes blanches ou artisanales.
  • Dans le Haut-Rhin, les mobilisations se sont déroulées globalement dans le calme. La situation s'est toutefois tendue en fin d'après-midi à Mulhouse, entraînant la fermeture du centre commercial Porte Jeune.

VOIR ou REVOIR. Le résumé d'une journée de mobilisation dans le Haut-Rhin.
Acte IV des gilets jaunes dans le Haut-Rhin : retour sur la journée du 8 décembre
Reportage d'Odile Bathélémy, et Vincent Lemiesle. Avec Elio Rinaldi et Bull, porte-paroles.


VOIR ou REVOIR. Le résumé d'une journée de mobilisation à Strasbourg.
A Strasbourg, gilets jaunes et écologistes font marche commune
Reportage de David Meneu et Guillaume Bertrand. Avec Isabelle, "gilet jaune", Maurice Wintz de l'association Alsace Nature, Olivier Marchand, du Collectif citoyen pour le climat et Damien Mehl, de Greenpeace Strasbourg.

 

18h
 

La tension est grimpée en fin d'après-midi à Mulhouse. Des échauffourées ont éclaté entre une centaine de jeunes et les forces de l'ordre. Le centre commercial Porte jeune a été fermé aux alentours de 17h. En fin d'après-midi, huit fourgons de CRS sont toujours stationnés à proximité. 
 
Le centre commercial Porte Jeune, à Mulhouse, ce samedi 8 décembre. / © France 3 Alsace / V. Lemiesle
Le centre commercial Porte Jeune, à Mulhouse, ce samedi 8 décembre. / © France 3 Alsace / V. Lemiesle
 

16h


A Strasbourg, les gilets jaunes se sont joint au cortège des manifestants de la "marche pour le climat". Selon les chiffres de la police, ils sont à présent 3.500 à défiler dans les rues de la ville. Si la mobilisation des gilets jaunes est issu du refus de l'augmentation des taxes sur la carburants, nombreux sont les manifestants à ne pas voir d'opposition.
 

La "marche pour le climat", le samedi 8 décembre à Strasbourg, à laquelle se sont mêlés des gilets jaunes. / © France 3 Alsace / D. Meneu
La "marche pour le climat", le samedi 8 décembre à Strasbourg, à laquelle se sont mêlés des gilets jaunes. / © France 3 Alsace / D. Meneu


"Je pense sincèrement que les gens ne sont pas anti-écolos, souligne Isabelle, qui arbore une veste jaune. Ce qu'on demande, c'est que la structuration des transports, la structuration de la société soit faite en fonction des gens et non pas de ceux qui tirent du bénéfice de notre travail."
 

La "marche pour le climat", le 8 décembre à Strasbourg. / © France 3 Alsace / D. Meneu
La "marche pour le climat", le 8 décembre à Strasbourg. / © France 3 Alsace / D. Meneu


"L'écologie est un projet social, abonde Olivier Marchand, du Collectif citoyen pour le climat, qui vise une harmonie. C'est une idéologie d'harmonie avec la nature mais aussi entre les êtres humains. Une répartition de la richesse et une utilisation rationnelle, efficiente, raisonnable. Ça doit se matérialiser également dans la société."
 


La marche se déroule dans le calme, alors que les slogans martèlent, notamment, l'opposition une fois encore à la construction du Grand Contournement Ouest (GCO).

15h


A Colmar, un barrage filtrant est tenu depuis le matin au rond-point de la statue de la Liberté. La préfecture en a coupé l'accès par le rond-point du diable rouge. Pour rejoindre l'autoroute A35, il est désormais conseillé d'emprunter la rue de la Semm ou la route des vins. 

 


14h30

 

En parallèle de la mobilisation strasbourgeoise à partir de place de la République, un second rendez-vous, invitant les gilets jaunes à se rassembler devant le Parlement européen. A l'heure dite du rendez-vous, une vingtaine d'entre eux avaient fait le déplacement. 

 

14h

Une partie des manifestants strasbourgeois a rejoint la "marche pour le climat", mobilisation nationale écologique, dont le point de rendez-vous était donné à 14h, place Dauphine. A cette heure, un petit millier de personnes ont répondu à l'appel, toutes causes confondues. 
 
Le rassemblement de la "marche pour le climat" a été rejoint par une partie des gilets jaunes mobilisés à Strasbourg. / © France 3 Alsace / D. Meneu
Le rassemblement de la "marche pour le climat" a été rejoint par une partie des gilets jaunes mobilisés à Strasbourg. / © France 3 Alsace / D. Meneu
 

Les points à retenir à la mi-journée

  • Environ 25 rassemblements sont dénombrés au sein des deux départements alsaciens. Aucun incident n'a pour l'instant été signalé dans la région. 
  • A Strasbourg, 200 à 300 manifestants se sont réunis place de la République en milieu de matinée pour échanger sur les revendications et les modes d'actions du mouvement. Une seconde mobilisation est prévue à 14h30 devant le Parlement européen.
  • La circulation est bloquée au niveau de deux barrages dans le Haut-Rhin, à Kingersheim (rond-point du Kaligone) et à Wittenheim (sortie fermée vers les ronds-points).


12h 

Les manifestants (entre 200 et 300 personnes) quittent la place de la République, à Strasbourg. Le rassemblement a permis aux personnes présentes de s'exprimer sur des doléances communes. La hausse des salaires comme la dissolution de l'Assemblée nationale ont été évoquées. Sur les modes d'actions à adopter, le principe d'une réunion hebdomadaire, le samedi, a été adopté. 
 

Les gilets jaunes organisent une concertation, ce samedi matin sur la place de la République (Strasbourg). / © France 3 Alsace / G. Bertrand
Les gilets jaunes organisent une concertation, ce samedi matin sur la place de la République (Strasbourg). / © France 3 Alsace / G. Bertrand


Les gilets jaunes se sont ensuite scindés en deux groupes. L'un prend la direction de la route du Rhin où un blocage est envisagé. L'autre doit rallier la place Dauphine pour rejoindre en début d'après-midi la "marche pour le climat". 
 

Slogan tracé sur un gilet, le 8 décembre à Strasbourg. / © France 3 Alsace / G. Bertrand
Slogan tracé sur un gilet, le 8 décembre à Strasbourg. / © France 3 Alsace / G. Bertrand

 

11h30


Sur les routes du Bas-Rhin, une quinzaine de rassemblements de gilets jaunes ont été recensés par la préfecture, sans impact toutefois sur la circulation. Il est donc possible de croiser des chasubles fluorescents à Roppenheim (RD4), Rothau (RD1420),  Dorlisheim (RD392/RD500), Bernolsheim (RD421), Châtenois (RD424), Wissembourg (RD264),  Gundershoffen (RD1062), Lorentzen (RD919/D8), Thal-Druliguen (RD1061), Wasselonne (RD1004), Erstein (RD426), Haguenau (rond-point Grasser) et Sélestat (RD1422/RD1083).
 


Dans le Haut-Rhin, une nouvelle opération de blocage est venue en cours de matinée s'ajouter à celle de Kingersheim. La sortie vers les ronds-points est à présent fermée à hauteur de Wittenheim. Plusieurs rassemblements ont également mis en place des actions de filtrage. C'est le cas à Colmar, Altkirch, Burnhaupt-le-Haut, Cernay, Soultz, Ottmarsheim, Lapoutroie et Illzach
 

10h40


Environ deux cents personnes sont rassemblées place de la République à Strasbourg, où une "assemblée citoyenne" est organisée. L'heure est pour l'instant à la concertation pour décider d'une organisation et de revendications communes.
 

Manifestation des gilets jaunes ce samedi aux alentours de 10h30, place de la République à Strasbourg. / © France 3 Alsace / D. Meneu
Manifestation des gilets jaunes ce samedi aux alentours de 10h30, place de la République à Strasbourg. / © France 3 Alsace / D. Meneu

 

10h15


Dans le Haut-Rhin, la circulation est à présent bloquée à Kingersheim, au niveau du rond-point du Kaligone. Un nouveau barrage filtrant est à signaler au niveau du Carrefour d'Illzach
 


10h

A Soultz, dans le Haut-Rhin, les gilets jaunes sont encore rassemblés sur le rond-point du Nouveau monde, où la mobilisation des premières actions ont été menées dès le 17 novembre, premier jour du mouvement. En signe de défiance à l'égard des institutions et au son de "Macron démission", des manifestants ont brûlé ce matin leur carte d'électeur dans un feu de palettes.
 

Des gilets jaunes du rond-point du Nouveau monde, à Soultz, brûlent leur carte d'électeur, ce samedi 8 décembre. / © France 3 Alsace / T. Bertin
Des gilets jaunes du rond-point du Nouveau monde, à Soultz, brûlent leur carte d'électeur, ce samedi 8 décembre. / © France 3 Alsace / T. Bertin


"On fait ça pour montrer que la politique actuelle n'est pas bonne, explique l'un d'entre eux. L'argent est mal distribué, on n'a plus de pouvoir d'achat... On doit pratiquement faire un crédit pour changer quatre pneus sur une voiture !"

 Le campement s'est toutefois vidé d'une partie de ses occupants. Une quarantaine d'entre eux serait partie rejoindre le cortège à Paris - où 278 interpellations avaient déjà été dénombrées avant le début de la mobilisation, aux alentours de 8h40. 
 

9h30 


Plusieurs points de blocage sont déjà à signaler dans la région. Dans le Haut-Rhin, trois barrages filtrants ont été dénombrés par la préfecture : au rond-point du Kaligone à Kingersheim, sur la RD419 à Altkirch et au rond-point du nouveau monde à Soultz. Les rassemblements ont également débuté à Colmar, Horbourg-Wihr, Burnhaupt-le-Haut, Cernay, Munster, Ottmarsheim et Illzach
 

 

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus