La nuit prochaine, ce mercredi 1 juillet 2015,  à 1h59 la petite aiguille va devoir osciller une fois de plus !  Cette bizarrerie temporelle s’appelle la seconde intercalaire. Elle permet de faire coïncider notre temps universel avec la rotation irrégulière de la Terre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cela arrive tous les trois ans depuis 1972, sur ordre du Service international de la rotation terrestre et des systèmes de référence, basé à l’Observatoire de Paris, une seconde supplémentaire vient s’ajouter à notre temps universel.

Si on ne pratiquait pas cette correction de temps à autre le jour et la nuit s'inverseraient dans 6 000 ans.

De fait, dans le monde entier, dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, en «temps universel coordonné» UTC (souvent appelé GMT de façon obsolète), la minute entre 01h59 et 2h00 durera une seconde de plus que la normale. Cela n’était pas arrivé depuis 2012.

L’explication vient de notre planète qui a tendance à ralentir sous l’effet de l’attraction gravitationnelle de la lune et du soleil.


Cependant certains aimerait supprimer cet exercice de remise à niveau du temps car il n’est pas sans poser de problème.

Le 30 juin 2012 , des problèmes de synchronisation sur internet étaient apparus,  notamment sur des sites marchands.  Google a fait savoir qu’il avait pris des dispositions particulières pour que cette année les soucis rencontrés dans le passé ne se reproduisent pas. Mais avec les horloges internes intégrées aujourd’hui  à de nombreuses technologies, certains redoutent de nouvelles difficultés.

Dans le cadre de l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) une réunion, à ce sujet,  doit avoir lieu  en novembre 2015 à Genève. La seconde intercalaire pourrait disparaître !