Droit de retrait SNCF : accord trouvé et reprise en vue en Champagne-Ardenne

Ce mardi 22 octobre, trois TER sur dix circulent en Champagne-Ardenne. / © Inès Pons-Teixeira, France 3 Champagne-Ardenne
Ce mardi 22 octobre, trois TER sur dix circulent en Champagne-Ardenne. / © Inès Pons-Teixeira, France 3 Champagne-Ardenne

Selon les syndicats, un accord a été trouvé ce lundi 21 octobre avec la direction de la SNCF Champagne-Ardenne. Conducteurs et contrôleurs devraient reprendre le travail. Trois TER sur dix circulent ce mardi en Champagne-Ardenne et la visibilité devrait nettement augmenter pour ce mercredi.

Par Marc Schmitt

Enfin des avancées dans le bras de fer qui oppose la SNCF et les contrôleurs et conducteurs de trains en Champagne-Ardenne depuis cinq jours. Selon les organisations syndicales, un accord avec la direction a été trouvé ce lundi 21 octobre au soir, concernant le dispositif  "Equipement Agent Seul", qui prévoit un seul agent SNCF à bord d'une rame.

Après l'accident survenu le mercredi 16 octobre entre un TER et un convoi exceptionnel sur un passage à niveau à Saint-Pierre-sur-Vence où le conducteur, seul, avait été légèrement blessé, les syndicats avançaient que l'on avait évité le pire, en cas de blessure grave du conducteur qui aurait alors été livré à lui-même. Ils réclamaient donc la présence systématique d'un contrôleur sur l'ensemble des lignes TER.
 

Des contrôleurs sur "quasiment tous les TER" jusqu'à vendredi

Ce lundi, la direction de la SNCF s'est engagée "à ce que six nouveau contrôleurs soient formés en Champagne-Ardenne" (sur les 94 présents) et "a assuré la présence d'un contrôleur en plus du conducteur sur 'quasiment' l'ensemble des TER jusqu'à vendredi", assurent les syndicats.

Le trafic devrait donc progressivement revenir à la normale. Même s'il y aura quelques heures de latence, "le matériel roulant" (les trains) n'étant pas forcément là où il devrait être après les perturbations de ces derniers jours. "Etant donné qu'il sera à mon avis impossible d'avoir un contrôleur dans chaque train, la direction va aussi revoir son plan de circulation jusqu'à vendredi, c'est-à-dire mettre moins de train en circulation", estime de son côté Nordine Kadri, du syndicat Sud Rail. 

Ce mardi 22 octobre, trois TER sur dix circulent en Champagne-Ardenne. De son côté la communication de la SNCF Champagne-Ardenne semble optimiste quant à sa capacité à établir un planning clair des TER au départ demain mercredi.
 

Un appel à la Région Grand Est ?

Pour rappel, ce mardi 22 octobre, l'ensemble des TER était encore annoncé non partant, en cas de circulation éventuelle d'un train, la SNCF prévient ses usagers via les réseaux sociaux.

Un accord qui permet de rétablir le trafic mais qui ne peut être que transitoire. "Le problème est financier. Nous allons donc en appeler au président de la Région Grand Est, financeur des TER pour trouver une solution pérenne", indique de son côté Stéphane Cellier, secrétaire régional de l'UNSA ferroviaire.

Les syndicats avaient déjà obtenu une première victoire plus tôt dans la journée de lundi. Dans deux courriers adressés à la Direction SNCF Grand Est par l'Unité départemental de la Marne d'une part, du Bas-Rhin d'autre part, l'Inspection du travail préconisait la suspension de l'"Equipement agent seul" jusqu'à ce que "les risques liés au travail des conducteurs soient correctement considérés".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus