EMPLOI - Alsace : le chômage recule au troisième trimestre 2020

Le chômage a baissé en Alsace au troisième trimestre 2020 mais reste loin des chiffres de l'an dernier. Dans le Grand Est, Pôle emploi et Direccte Grand Est ont annoncé une baisse de 10,6 % des inscrits en catégorie A sur le trimestre. 

Moins de demandeurs d'emploi en Alsace au troisième trimestre 2020 mais les chiffres sont loin des années précédentes.
Moins de demandeurs d'emploi en Alsace au troisième trimestre 2020 mais les chiffres sont loin des années précédentes. © Stéphanie Para / Maxppp
Pôle Emploi et la Direccte Grand Est ont publié ce mardi 27 octobre les chiffres du chômage pour le troisième trimestre 2020. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) s'élève en moyenne à 201.810 personnes dans le Grand Est, soit une baisse de 10,6 % sur le trimestre (soit 35.640 personnes) et une hausse de 8,6 % sur un an.

Dans les deux départements alsaciens, la baisse de demandeurs d'emploi en catégorie A est quasiment similaire avec 11,1 % dans le Bas-Rhin et 10,1 % dans le Haut-Rhin sur le trimestre. Mais la crise du coronavirus continue d'impacter les chiffres du chômage. Dans le Bas-Rhin, le nombre d'inscrits a augmenté de 10 % par rapport au troisième trimestre 2019, passant de 53.660 à 59.010 inscrits. Dans le Haut-Rhin, le chiffre grimpe à 13,2%, passant de 38.960 inscrits en 2019 à 44.090.

Stagnation pour les catégories A, B et C

Par rapport au trimestre précédent, les chiffres stagnent pour toutes les catégories confondues (A,B,C). Dans le Haut-Rhin, le nombre de demandeurs d'emploi s'établit en moyenne à 65.740 au troisième trimestre. Ce nombre est stable sur un trimestre. Il progresse de seulement 0.3 % dans le Bas-Rhin, passant de 92.940 inscrits au deuxième trimestre à 93.250 au troisième). La différence est plus importante sur un an, avec une augmentation de 5,2 % dans le Bas-Rhin et 6,8 % dans le Haut-Rhin. À noter que les catégories A, B et C comprennent des demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ceux ayant travaillé et ceux n'ayant pas exercé d'activité.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie coronavirus/covid-19 santé société