Entre Alsace et Moselle, le plan incliné d'Arzviller figure de proue du tourisme fluvial

Ce système ingénieux qui permet d'acheminer les bateaux du canal de la Marne au Rhin vers une autre voie d'eau en direction de Paris fêtera ses 50 ans en 2019. Le plan incliné d'Arzviller accueille 150 000 visiteurs par an. Balade au fil de l'eau en Moselle Est.  

Le système du plan incliné d'Arzviller permet d'éviter 17 écluses et a été installé en 1969.
Le système du plan incliné d'Arzviller permet d'éviter 17 écluses et a été installé en 1969. © MM
Unique en Europe, le plan incliné d'Arszviller (Moselle) se mérite et vaut le coup d'oeil. Chaque année, le site voit passer 150 000 visiteurs, dont de nombreux frontaliers Allemands, intrigués par ce mécanisme digne des constructeurs de pyramides.
 
Le mécanisme permet aux bateaux de monter de 45 mètres en 4 minutes
Le mécanisme permet aux bateaux de monter de 45 mètres en 4 minutes © MM


Il faut d'abord rouler jusqu'au village de St Louis, juste avant Lutzelbourg, entre Alsace et Moselle, puis il surgit, en amont du canal de la Marne au Rhin. Une rampe de béton nichée au milieu des bois. Grâce à laquelle les péniches de moins de 40 mètres peuvent passer du canal de la Marne au Rhin, vers une autre voie d'eau 45 mètres plus eau. L'équivalent de 17 écluses, en 4 minutes.

Il fallait une journée de navigation avant sa construction en 1969 pour effectuer ce trajet.
 

10 000 bateaux par an


Devenu incontournable dans la région, le plan incliné d'Arswwiller impressionne par son mécanisme ingénieux. Le bac qui transporte souvent deux bateaux de plaisance fonctionne grâce à des contrepoids en béton.
 

Le plan incliné d’Arzviller haut lieu du tourisme en Lorraine accueille chaque année 150 000 visiteurs #tourisme #moselle #lorraine #fluvial #bateau #igersfrance

Une publication partagée par France3Lorraine (@f3lorraine) le

Aujourd'hui, les péniches commerciales sont rares, mais plus de 10 000 bateaux de plaisances empruntent le plan Incliné chaque année.


La visite commentée en français et en allemand démarre en haut de l'ouvrage. L'association du plan incliné et Voies navigables de France (VNF) assurent l'entretien. Puis vient l'embarquement. Dans une péniche musée, une quarantaine de passagers prennent place. La descente est douce, aucun bruit ne vient troubler la manoeuvre automatisée.

Mécanisme impressionnant


Une fois en aval, le bateau glisse sur quelques centaines de mètres, jusqu'à une écluse. Où se trouvent les vestiges des cristalleries d'Arzviller, dans la patrie du cristal. Vient déjà l'heure de remonter. Le bateau avance jusqu'au bac, l'écluse se referme, et telle une baignoire remplie d'eau, le bac entame sa remontée. Elle termine cette balade de 45 minutes. 

La salle des machines est ouverte aux visiteurs, les dents en aciers autour desquelles tournent les câbles sont les seules témoins du mécanisme. Les touristes sont conquis. 

 
Le plan incliné d'Arzwiller attire chaque année 150 000 curieux.
Le plan incliné d'Arzwiller attire chaque année 150 000 curieux. © MM


Le plan incliné avait connu des fermetures mémorables, en 2013 et 2014, mais depuis 2015, tout roule à nouveau, pour le bonheur de la région, qui bénéficie de cette attractivité essentielle, liée au tourisme fluvial. 

Une réflexion est en cours pour célébrer en 2019 les 50 ans de l'ouvrage. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie sorties et loisirs page nature nature