• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Etain : un lieutenant du 3ème RHC décède accidentellement en Côte d'Ivoire

Le lieutenant Alexandre Arnaud est décédé accidentellement en Côte d'Ivoire lors d'un exercice militaire le 10 juillet 2018. / © 3 RHC
Le lieutenant Alexandre Arnaud est décédé accidentellement en Côte d'Ivoire lors d'un exercice militaire le 10 juillet 2018. / © 3 RHC

Alexandre Arnaud, lieutenant du 3ème Régiment d’hélicoptères de combat à Etain (Meuse) est décédé en Côte d'Ivoire ce mardi 10 juillet à 17 heures. Une disparition survenue pendant un exercice militaire où l'hélicoptère du lieutenant s'est écrasé à 20 km à l'Est d'Abidjan.

Par Brice Recotillon

L'armée française est en deuil. 

Le lieutenant du 3ème Régiment d’hélicoptères de combat (RHC) à Etain dans la Meuse, Alexandre Arnaud, est décédé accidentellement en Côte d'Ivoire ce mardi 10 juillet 2018, à 17h. 
 

Un exercice militaire accidentel

Engagé comme pilote sur un hélicoptère de reconnaissance et d’attaque à la mi-juin 2018, le lieutenant âgé de 25 ans s'est écrasé dans le secteur de Grand Bassam à 20 km à l'est d'Abidjan.

L'appareil s'est écrasé sur une cité en construction dans le village de Modeste, sans faire de victimes au sol, selon une dépêche de l'AFP.

Au moment du crash le jeune lieutenant Alexandre Arnaud n'était que passager au sein de l'hélicoptère. Il n'a succombé de ses blessures qu'une fois avoir été transporté à l'hôpital le plus proche.

L'accident mortel est intervenu lors d'un exercice militaire au profit de l'armée ivoirienne, dans le cadre de l'opération Barkhane de lutte contre les groupes jihadistes au Sahel. 

 

            Les circonstances de l'accident restent à déterminer. Une enquête sera diligentée.

relève le SIRPA Terre dans un communiqué de presse.

Les restes de l'appareil étaient dissimulés sous une bâche mercredi et gardés par des militaires français ainsi que des gendarmes ivoiriens qui bouclaient la zone, toujours selon l'AFP.

Le dernier accident aérien déploré par Les Forces françaises en Côte d'Ivoire (FFCI) s'était produit le 14 octobre 2017 : un avion de transport affrété par l'armée française s'était abimé en bord de mer près de l'aéroport d'Abidjan, tuant quatre Moldaves et blessant quatre Français et deux Moldaves à bord.

Un jeune lieutenant estimé

Si la carrière d'Alexandre Arnaud a connu une fin tragique, ce dernier n'en demeurait pas moins un militaire talentueux et apprécié de sa hiérarchie. 

Il était un jeune officier pilote de combat de grande qualité

précise le communiqué de presse rédigé par le 3eRHC sur sa page Facebook.

Au cours de ses six années à servir l'armée française, le lieutenant originaire de Saint-Etienne a connu près de cinq promotions. 

Le militaire qui était célibataire et sans enfants manquera à l'Armée et à ses pairs, qui ont perdu une force vive.
 

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus