• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Fessenheim : Brune Poirson confirme la fermeture de la centrale en 2020, malgré le retard de l'EPR à Flamanville

Le crépuscule tombe sur la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). / © Violetta Kuhn, MaxPPP
Le crépuscule tombe sur la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). / © Violetta Kuhn, MaxPPP

De nouveaux retards sur le chantier de l'EPR (réacteur pressurisé européen) de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche, en Normandie) ont été annoncés le 20 juin. Autrefois conditionnée à livraison de cet EPR, la fermeture de Fessenheim ne sera pas impactée, a déclaré la ministre Brune Poirson.

Par Vincent Ballester

C'est confirmé. La secrétaire d'État à la Transition écologique, Brune Poirson, a répondu par l'affirmative à la question de la journaliste de Public Sénat, ce vendredi 21 juin 2019. "Même si l'EPR de Flamanville n'est pas mis en route en 2020, Fessenheim fermera en 2020 ? - C'est le projet du gouvernement, effectivement." La question fait suite au nouveau retard qui va impacter le démarrage de l'EPR (réacteur pressurisé européen) de Flamanville (Manche, en région Normandie), révélé le 20 juin. 
 
 

Longtemps associée à la mise en route de l'EPR de la centrale nucléaire de Flamanville, la fermeture de Fessenheim (Haut-Rhin) en a finalement été dissociée par le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, en octobre 2018. Puis, en novembre de la même année, le président de la République Emmanuel Macron lui-même a annoncé que Fessenheim fermerait en 2020
 

Des promesses réitérées par la secrétaire d'État Brune Poirson quand elle a été questionnée à ce sujet sur Public Sénat : "Mais Fessenheim est toujours conditionnée à la mise en route de l'EPR de Flamanville ? - Là, en l'état, non. Nous nous engageons, et nous tenons l'objectif et la date butoir de 2020."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus