Fréro Delavega, dernier concert plein de peps de la Foire aux vins de Colmar

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.

Il fallait l’énergie débordante des Fréro Delavega pour clore l’édition 2016 de la Foire aux vins de Colmar. Passant après The Avener, les Fréro -pas frères du tout- étaient la tête d’affiche du lundi soir, pour le plus grand plaisir d’un public plutôt jeune et féminin

Dans la vie, ils ne sont pas frères mais les Fréro Delavega font parfaitement illusion. Cheveux longs, vêtements quasi-identiques en conférence de presse (ils se distingueront pour le concert), un corps parfaitement bronzé et légèrement tatoué.

On les compare à Simon & Garfunkel ? Les américains des années 1960 ne sont pas vraiment des références pour eux, reconnaissent les Fréro Delavega. Ils préfèrent s’inspirer d’artistes avec qui ils ont collaboré : Ben Mazué, Tété ou Barcella.

En vacances comme sur la scène

Les Fréro Delavega reviennent de vacances –de Rio, nous dit le compte de Jérémy. Les amateurs de potins people peuvent aisément deviner pourquoi. Ils avaient prévenu : rechargés à bloc, ils sont en forme ! « On perd 3 litre d’eau par concert », rigole Jérémy.

Agités les Fréro ? « Si notre musique plaît aux enfants, ça veut dire qu’on est encore de grands enfants et c’est un beau compliment. »

#JeSuisTouriste

Une vidéo publiée par jeremyfrerot (@jeremyfrerot) le


Les deux jeunes adultes commencent leur concert en sautant, se jetant dans la foule au rythme du « Cœur éléphant ». Un tube qu'ils considèrent comme une « invitation au voyage. »

Emportés par la foule

Comme dans certains courts voyages, ils finiront leur show voguant en bateau gonflable dans la foule. C’est leur signature. Un rituel qu’ils répètent à chaque concert. Le public, plutôt jeune et féminin qui les supporte à bout de de bras, est emporté.

Et voici le reportage de Cécile Poure et Vincent Lemiesle :

durée de la vidéo: 01 min 50
Concert des Frero Delavega