A Grendelbruch, où a été retrouvé le corps de Sophie Le Tan, les habitants partagés entre colère et impuissance

Forêt de Grendelbruch / © C. Munsch / FTV
Forêt de Grendelbruch / © C. Munsch / FTV

C'est dans cette forêt immense, celle de Grendelbruch, qu'a été retrouvé mercredi 23 octobre, le corps de Sophie Le Tan disparue depuis plus d'un an. Une découverte, par hasard, qui met fin à des recherches acharnées. La petite commune de 1200 habitants est aujourd'hui sous le choc.

Par Cécile Poure

Ce dimanche 27 octobre, les habitants de Grendelbruch sont comme sonnés. C'est dans leur forêt, aussi vaste que dense, qu'a bel et bien été retrouvé le corps démembré de Sophie Le Tan mercredi dernier. Confirmation a été donnée hier soir par la procureure de la République de Strasbourg. Tous ont peine à imaginer les souffrances endurées par la jeune femme dans ce décor qui leur est si familier. 
 


" On a rien pu faire pour elle, on se sent impuissant" 


C'est un gendarme, parti cueillir des champignons, qui a fait mercredi 23 octobre la macabre découverte. Un corps, un crâne de femme et des membres épars, en pleine forêt. Les analyses confirmeront hier qu'il s'agit de Sophie Le Tan.

"C'est un choc en même temps qu'un soulagement pour nous" explique Valérie, habitante du village, " Un soulagement pour ces parents qui pourront enterrer décemment leur fille et pourront se recueillir. Je pense qu'elle nous a fait un petit signe pour qu'on la retrouve enfin. C'est très étrange de se dire que mercredi, on était en promenade en forêt justement, en famille, qu'on est peut-être passé à côté d'elle. Heureusement que c'est un gendarme qui l'a retrouvée et pas un enfant ou un promeneur ..." 

C'est très étrange de se dire que mercredi, on était en promenade en forêt justement, en famille et qu'on est peut-être passé à côté d'elle
- Valérie- 


" Ici on est triste évidemment et en colère" nous confie Victoria Quarzetti, la propriétaire de la supérette de Grendelbruch. "Les gens en parlent beaucoup ce matin, c'est normal. Pendant un an, cette jeune fille on l'a cherchée avec toujours l'espoir de la retrouver en vie. Et savoir que c'est dans notre petite village de montagne où vous avez des promeneurs et des touristes, savoir que c'est là qu'elle était tout ce temps ... ça nous met en colère. On a fait du mal ici à une jeune fille de vingt ans et on a rien pu faire. "

On a fait du mal ici à une jeune fille de vingt ans et on a rien pu faire.
- Victoria Quarzetti-

Et de poursuivre : " Ici, il y a beaucoup de mamans qui partagent le chagrin de la famille. On est très famille à Grendelbruch, on se protège, on se soutient et là ben on a rien pu faire pour elle, dans cette grande forêt. Les gens sont tristes." 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus