Cet article date de plus de 5 ans

Hausse de 12% sur les ventes de champagne à l'exportation

La Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux indique que l'exportation de vin de champagne atteint un seuil "historique" sur les ventes de champagne à l'exportation.
© MaxPPP

Exportations : champagne et cognac à la fêteDans l'ensemble, les exportations de vins et spiritueux français ont atteint en 2015 le seuil historique de 11,7 milliards d'euros mais leur place ne cesse de s'étrécir face à des concurrents plus agressifs et moins chers.

Le résultat, en hausse de 8,7% tout de même (équivalent à la vente de 126 Airbus) permet au secteur de retrouver sa place de deuxième poste à l'exportation derrière l'aéronautique, perdue l'an passé. Il s'appuie principalement sur le champagne (+12% à 2,7 milliards) et le cognac (+20%) qui totalisent à eux seuls les deux tiers de la croissance des expéditions en valeur, et sur un taux de change favorable avec la baisse de l'euro (-16% en moyenne sur l'année par rapport au dollar).

Le marché américain (+28%) redevenu le premier consommateur au monde et la première destination des flacons français en valeur (1,3 milliard d'euros, 5e en volume) a soutenu ce dynamisme, avec le retour aux affaires de la Chine (+23%) après deux années difficiles. La lutte anti-ostentation a bridé les achats de cognac et de vins de Bordeaux mais cette cure d'austérité fut finalement salutaire en permettant un déstockage.

Le champagne, le cognac, le Bordeaux et le Bourgogne réalisent à eux quatre 67% des exportations mais seulement 28% des volumes.

La place des vins (hors champagne) ne cesse de rétrécir

Depuis 2000 la valeur des ventes à l'étranger est passée de 12 à 26 milliards d'euros, mais leurs parts de marché ont fondu de 45 à 30%.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
champagne gastronomie sorties et loisirs économie