Le retable d'Issenheim à découvrir pour la première fois en alsacien au musée Unterlinden, wenn's beliebt !

Et pourquoi pas une visite du musée Unterlinden en alsacien, uf elsàssisch ! C'est ce que propose l'institution colmarienne le dimanche 25 juin. C'est la guide-conférencière Nathalie Belhoste qui mènera le groupe à travers tout le musée. Une autre manière d'approcher les œuvres, avec la chaleur et l'humour qui caractérisent la guide-conférencière et notre langue régionale.

Au fait, comment dit-on "retable" en alsacien ? Nathalie Belhoste répond du tac au tac à ma question : "Alors en allemand, on peut dire "Retabel" ou "Altaraufsatz" donc en alsacien, je dis "Retàbel" ou "Àltàr". Pour Nathalie Belhoste, ce genre de visite ne présente aucune difficulté. La guide-conférencière a l'habitude de guider des touristes allemands à travers toute la région avec une prédilection pour le musée Unterlinden. Pour faire les visites en alsacien, il n'y a qu'un pas.

"C'est mon collègue François Muller, guide-conférencier lui aussi, qui m'a dénoncé, dit-elle en riant. Il fait des visites insolites de Strasbourg en alsacien et il cherchait d'autres personnes qui parlaient la langue pour étoffer l'offre. Et c'est comme ça que tout a commencé. C'est agréable de travailler en alsacien, c'est un challenge ! L'alsacien est une langue mélodieuse et puis ça me change du Hochdeutsch, de l'allemand".

Nathalie Belhoste est strasbourgeoise, mais se décrit comme une "Stàdtbür", une paysanne de la ville. Ses grands-parents maternels vivaient à Landersheim, ses grands-parents paternels étaient allemands, elle a fait la synthèse de toutes ces origines pour inventer un alsacien qui lui est propre, à la fois urbain et rural. "Ce qui est drôle, c'est que souvent, dans nos visites en alsacien, nous avons des touristes allemands. Ils aiment bien entendre ce dialecte, ça les amuse". 

Le dimanche 25 juin, à partir de 10h45, Nathalie Belhoste guidera donc les visiteurs dans sa langue maternelle à travers le musée Unterlinden, une heure de visite suivie d'un déjeuner au restaurant Schongauer. Un menu alsacien revisité, avec sa terrine de truite fumée à la choucroute, sa rouelle de poitrine de veau aux rösstis et son parfait façon "Forêt-Noire". Une découverte gastronomique après la visite culturelle et linguistique.

Pour profiter de cette visite en alsacien du musée Unterlinden, une inscription préalable est obligatoire. La visite-découverte suivie du déjeuner vous coûtera 49 euros par personne.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité