On a testé pour vous un simulateur de course automobile, installé dans la Foire aux Vins d'Alsace de Colmar

Publié le Mis à jour le
Écrit par Guillaume Legrand
Une simulation virtuelle très réaliste à 360°
Une simulation virtuelle très réaliste à 360° © Aline Fontoin - France 3 Alsace

Entre moments culinaires et festifs, la Foire aux Vins d'Alsace de Colmar offre de nombreuses surprises chaque année. On a pu tester, sur le stand Renault, un simulateur de pilotage automobile à 360°... ça décoiffe!

À première vue, le stand Renault impose avec son tapis rouge et sa Mégane RS orange, fièrement exhibée, non loin de l'espace Harley Davidson et des grosses cylindrées américaines qui en jettent tout autant. Non, on n'est pas venu acheter une nouvelle voiture ou faire l'essai d'un dernier modèle, on a une toute autre idée en tête : piloter une Formule 1 ! On nous dit alors qu'il n'est pas possible de faire venir les monoplaces de Lewis Hamilton, Sebastian Vettel ou encore Nico Hülkenberg, en plein Grand Prix de Hongrie.
 

Des vraies conditions de pilotage

Mais on a très vite trouvé la solution, un simulateur de pilotage à 360°. Juché sur des vérins, on s'installe dans un vrai poste de conduite sport, pouvant réaliser un tour complet sur lui-même, casque sur les oreilles : "Cela offre des vraies conditions de pilotage, sur divers modèles et marques de voitures de course, sur circuit ou sur route, explique Jean-Marie Tourdot, gérant de la société SimCars GP. Les pilotes professionnels s'entraînent d'ailleurs souvent dessus pour préparer les compétitions."
 

On enfile les gants

Après quelques instructions de pilotage sur la position des mains sur le volant, ou encore le jeu des pédales d'accélération et de freinage, Jean-Marie Tourdot referme une portière : "Au feu vert sur la grille de départ, vous pourrez y aller !" C'est concentré qu'on aborde cette bataille virtuelle, mais tellement réaliste, sur le mythique circuit belge de Spa-Francorchamps.

On débute au volant d'une Mégane RS tractée par 350 CH, pour prendre nos marques sur ce tracé exigeant, fait de chicanes, de virages très serrés et de longues lignes droites à 250 km/h. Pas si simple, éprouvant parfois. C'est au bout de quelques tours qu'on se sent plus à l'aise. Les accélérations sont plus sûres, les freinages plus précis, malgré quelques pièges qui font partir facilement en tête-à-queue, à la moindre perte d'attention.
 

Au volant d'une F1

C'est presqu'un rêve qui devient réalité, piloter une Formule 1. Entre nos mains, 500 CH, une monoplace un peu moins puissante que celles pilotées par nos idoles, pouvant atteindre 950 CH. Plus légère, plus aérodynamique que la Mégane RS, la F1 offre une meilleure tenue de route dans les virages. Tellement nerveuse aussi, elle exige une concentration de tous les instants.

Avec une meilleure connaissance du circuit, on attaque avec des pointes à 320km/h. Harrassante, exténuante parfois, les sensations sous cette chaleur plomb permettent de découvrir les conditions de course que peuvent connaître les pilotes professionnels : "Vous avez bien envoyé, commente à l'arrivée Jean-Marie Tourdot, on sent que vous avez un peu de bouteille !" Merci pour le compliment, mais oui, c'était du sport !
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.