• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

REPLAY VIDÉO - Tour de France 2019 : Saint-Dié - Colmar, revivez la 5e étape

En 2019, c'est la quatorzième fois que le Tour de France passe par Mulhouse. / © ASO. TDF 2019
En 2019, c'est la quatorzième fois que le Tour de France passe par Mulhouse. / © ASO. TDF 2019

Revivez en intégralité et en vidéo la cinquième étape du Tour de France 2019 entre Saint-Dié-des-Vosges (département des Vosges, en Lorraine) et Colmar (Haut-Rhin). 

Par Vincent Ballester

La cinquième étape de l'édition 2019 du Tour de France démarre ce mercredi 10 juillet à Saint-Dié-des-Vosges (département des Vosges, en Lorraine) à 13h25, à suivre minute par minute, pour une arrivée à Colmar prévue pour 17h24. Les cyclistes partent à l'assaut du Haut-Koenigsbourg et des Trois Épis, à respectivement 554 et 659 mètres d'altitude.
 

Dans le Bas-Rhin, les villes de Schirmeck, Obernai, et Sélestat sont notamment traversées. Parmi les communes du Haut-Rhin, ce sont Ribeauvillé, Kaysersberg, et Turckheim. Ou encore Eguisheim et son millier de fleurs. Ce sont une trentaine de villes alsaciennes qui sont traversées au cours de cette cinquième étape. N'en ratez pas une seule grâce au lecteur-vidéo présent en bas de l'article : en cliquant dessus, vous pouvez ainsi revivre en intégralité cette boucle Saint-Dié/Colmar du 113e Tour de France.

Peter Sagan s'impose

Douzième victoire pour Peter Sagan dans le Tour de France: le Slovaque, rock star du peloton, s'est adjugé la 5e étape, mercredi à Colmar. À la veille de la première arrivée au sommet, à La Planche des Belles Filles. La vedette de l'équipe Bora a réglé au sprint un premier peloton, comprenant le maillot jaune Julian Alaphilippe (Deceuninck), à l'arrivée des 175,5 kilomètres de la première journée vosgienne. Il a devancé très nettement le Belge Wout Van Aert (Jumbo) et l'Italien Matteo Trentin (Mitchelton). Âgé de 29 ans et trois fois champion du monde (2015 à 2017), Sagan est l'inamovible maillot vert du Tour depuis ses débuts dans la Grande boucle en 2012. 

Julian Alaphilippe a conservé son Maillot jaune : "C'était une belle journée mais ce n'était pas si facile. On a contrôlé la course comme il fallait, je suis resté vigilant dans le final, ça a bien usé les jambes. D'autres, comme Peter Sagan
et Michael Matthews, étaient intéressés par la victoire d'étape. Ils ont contrôlé. Devant, les coureurs de l'échappée n'étaient pas dangereux pour le classement général. Demain, ça fera mal. Il n'y a pas que La Planche des Belles Filles, ça
grimpe bien avant, le col des Chevrères va faire une sélection. Je vais être attendu."

 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus