EN IMAGES. 2,8 millions d'euros, cinq ans de travaux... Une nouvelle vie pour ce château, en ruine depuis 40 ans

Le château de Wesserling a rouvert ses portes, après cinq ans de travaux. Cette manufacture de tissus, qui date du 18ᵉ siècle, a été rénovée. Les visiteurs peuvent découvrir la saga de cette industrie longue de 250 ans dans le Haut-Rhin.

À Husseren-Wesserling (Haut-Rhin), le château vient de rouvrir. Il était en rénovation depuis 2019. L'ancienne manufacture royale d'impression textile retrouve enfin son lustre et ses visiteurs, depuis le week-end du 29 avril. Si vous ne savez que faire pendant les nombreux ponts de mai, c'est peut-être une activité pour vous.

Situé dans le parc de Wesserling, le monument historique était en mauvais état depuis 40 ans. Sa rénovation, qui a coûté environ 2,8 millions d'euros, a été soutenue par la mission Patrimoine menée par l'animateur de télévision Stéphane Bern. À cette date, les dons, que le public peut encore faire pour ces travaux, s'élèvent à presque 47 000 euros. Il en reste 3 000 pour atteindre cet objectif. 

Juste après sa réouverture, petite visite guidée de ce château qui vit désormais une nouvelle vie, notamment en tant que musée.

Immersion réelle dans le 18ᵉ siècle

"On l'a rénové, pour en faire le début de notre circuit écomuséal, qui va raconter 250 ans d'histoire industrielle du Haut-Rhin", détaille François Tacquard, le président du Parc de Wesserling. En effet, dès le rez-de-chaussée, le visiteur peut découvrir les ateliers de tissage, de dessin et de teinture. Clou du spectacle, pour ajouter un peu de relief : une visite théâtralisée, avec une tisserande. Habillée en costume d'époque, la jeune femme explique quelles techniques étaient utilisées pour fabriquer les tissus. 

La visite continue au premier étage, toujours avec un style vivant et interactif. À cet endroit, la vie des manufacturiens du 19ᵉ siècle est exhibée à travers de nombreuses saynètes. Une volonté de la direction du parc de Wesserling. "On a employé un concept de musée qui n'est pas présent en France, et qui s'appelle 'living museum'. Il s'agit du musée vivant : on a recréé des scènes telles qu'elles étaient dans le château, à différentes époques, et on les fait vivre avec des acteurs", précise François Tacquard.

Une attention pensée notamment pour les enfants, pour sortir de la visite ennuyeuse au musée. À en croire les visiteurs rencontrés, la recette a l'air de séduire. "Les animations sont très agréables, et les enfants peuvent toucher. Dans les musées, habituellement, on n'a pas le droit : il faut regarder, mais ne surtout pas toucher. Là, c'est très intéressant", juge Évelyne Lamon, en visite au château.

Du château à la chaufferie

Vous pensiez avoir tout vu de Wesserling ? Non, puisque le parcours muséal se poursuit vers les jardins, avant d'arriver vers la grande chaufferie. Elle est ouverte au public depuis 10 ans. Cette ancienne centrale thermique vient d'être totalement réaménagée pour permettre une expérience immersive.

"En entrant dans ce bâtiment, on entend déjà la chaudière ronfler, et des taches lumineuses qui représentent en fait les éléments de feu que l'on va trouver dans cette énorme machine qui absorbait 250 tonnes de charbon par jour, et capable de chauffer toute une vallée", ajoute François Tacquard.

LIRE AUSSI. Voyage à Wesserling

Ce projet d'éco-musée vivant de l'histoire textile régionale n'en est qu'à sa première phase. D'autres sites ouvriront en 2025. Pour l'heure, le parc de Wesserling espère attirer 90 000 visiteurs, cette année. 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité