• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Les mandolines buissonnières de Lutterbach

© Maxppp
© Maxppp

A Lutterbach, il existe une poignée de passionnés de la mandoline. Ils veulent prouver qu'avec cet instrument on peut tout jouer. Pour le démontrer, ils organisent un concert le 26 mars à Lutterbach

Par PhD

La mandoline est un instrument rare mais célèbre, popularisée par la musique folklorique napolitaine. D'ordinaire sa sonorité nous transporte en Italie mais à Lutterbach, on préfère l'Amérique latine. Une façon pour les musiciens des "Mandolines Buissonnières", le nom de leur groupe, de dépoussiérer l'image de leur instrument fétiche. "On veut montrer à notre public qu'on peut faire beaucoup de choses différentes (avec la mandoline), c'est pas forcément un public de personnes âgées qui va chanter O sole mio", nous dit Anne-Laure Deffinis la présidente des Mandolines Buissonnières.
Les mandolines buissonnières de Lutterbach
A Lutterbach, il existe une poignée de passionnés de la mandoline. Ils veulent prouver qu'avec cet instrument on peut tout jouer. Pour le démontrer, ils organisent un concert le 26 mars à Lutterbach - Nadine Ly Philippe Dezempte.
 

Ce groupe de musiciens de Lutterbach existe depuis 80 ans et aujourd'hui encore, la passion se perpétue en famille : les parents se retrouvent aux côtés de leurs enfants. Virgine nous explique qu'elle joue ici depuis quatre ans avec sa soeur et sa maman, alors qu'Emilien lui est heureux de ne pas jouer sur un instrument trop connu qui, en plus, "a un joli son". La fierté de maîtriser un instrument peu répandu. Beaucoup ont appris à jouer au sein même de l'orchestre. Aujourd'hui ils maîtrisent tous le fameux "trémolo" qui fait toute la saveur de la mandoline. Car les cordes que l'on grattent donnent "un son doux et surtout un son tenu", nous explique René Genet, l'un des membres de la formation qui s'entraîne depuis quelques années maintenant pour maîtriser cette technique.

Il y a cinquante ans, les orchestres de mandolines étaient , paraît-il, légion en Alsace. Seuls une dizaine a survécu mais l'instrument connait un regain d'intérêt. Lui qui avait disparu des conservatoires commence timidement à refaire surface.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Tournesol géant

Les + Lus