Présidence de Mulhouse Agglo : des maires frondeurs présentent leur propre candidat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valentin Pasquier .

La semaine dernière encore, Jean Rottner devait succéder à Jean-Marie Bockel à la tête de l'agglomération de Mulhouse (M2A). Mais les « petits » maires de l'agglo en ont décidé autrement : ils souhaitent présenter leur candidat, Fabian Jordan, afin de repenser le rôle de l'agglomération.

Autour de la table sont réunis les maires de Reiningue, Sausheim, Illzach et Kingersheim. Des maires de petites communes, situées aux abords de Mulhouse, qui réfléchissent depuis un an à une autre façon de gouverner une agglomération.

 

Le déclencheur de cette démarche, c’est le départ de Jean-Marie Bockel, qui a annoncé vouloir laisser son siège de président de Mulhouse-Alsace-Agglomération (M2A). Son successeur naturel semblait alors être le maire de Mulhouse, Jean Rottner.

 

Sauf qu'une trentaine de maires de l'agglomération mulhousienne en ont décidé autrement. Ils ont désigné Fabian Jordan, le maire de Berrwiller, pour devenir le nouveau président de la M2A. Cet élu veut mettre fin à l'ère des présidents « bâtisseurs », et ainsi devenir le premier représentant de l'ère des « animateurs ».



durée de la vidéo: 01 min 30
Vendredi dernier, le dernier conseil d'agglomération de l'année a viré au grand règlement de compte. En cause, la future gouvernance de la M2A. Elle revenait presque de fait à Jean Rottner qui était le successeur naturel de Jean-Marie Bockel. Mais les petits maires de l'agglo en ont décidé autrement. De quoi froisser le principal intéressé qui a affiché sa colère vendredi soir. Ils nous ont expliqué les raisons de leur choix aujourd'hui lors d'une conférence de presse. Et ils ont le soutien de Jean-Marie Bockel. ©France 3 Alsace

Une remise en question de la gouvernance

« Ce qui pêche aujourd'hui, c’est que l’élu ne se sentait plus utile au niveau de l’agglomération, pas reconnu, a annoncé l'intéressé. L’administration était mal à l’aise, et nous allons tout faire pour que chacun retrouve sa juste place. »

 

Dès le départ, les maires « frondeurs » ont informé Jean-Marie Bockel de leur travail de remise en question de la gouvernance. Et même si cela ne correspondait pas à son idée première, le pdt de ma M2A a été convaincu et s'est rallié à leur démarche.

 

Le maire de Mulhouse, Jean Rottner, sera en conférence de presse le 13 décembre pour donner sa version des faits.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité