Au zoo de Mulhouse, les deux bébés panthères nébuleuses ont passé leur premier examen vétérinaire, avec succès

Deux mois et demi après leur naissance les deux bébés panthères nébuleuses du zoo de Mulhouse ont été séparés de leur mère pour pouvoir être éxaminés, pucés et vaccinés. Ce sont deux mâles prénommés Shungu et Taïpei et se portent bien.

La pesée de Taïpei, l'un des 2 petits mâles panthère nébuleuse
La pesée de Taïpei, l'un des 2 petits mâles panthère nébuleuse © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace
L’intervention des équipes vétérinaires du zoo de Mulhouse, supervisée par Benoit Quintard, ce matin, n’était pas gagnée d’avance : séparer la maman panthère nébuleuse de ses deux petits. Depuis leur naissance au zoo, le 5 juillet 2018, ils n’avaient encore jamais quitté le giron maternel.

C’était aussi leur premier contact avec la main de l’homme. Et quand on sait que cette espèce secrète et timide est surnommée « terreur de la forêt », il a fallu user de patience et y aller avec douceur pour attirer la femelle hors de l’enclos où se tenaient ses deux petits. Le but de la manœuvre : faire un premier check-up des 2 bébés panthères nébuleuses en toute sécurité.  

L'examen vétérinaire sur les deux petites panthères s’est bien passé, non sans quelques coups de dents sur les assistants qui ont ainsi pu vérifier leur "terrible" réputation. Tant bien que mal, les deux petits ont pu être vaccinés, pucés, et identifiés : ce sont deux mâles, aussitôt baptisés Shugun et Taïpei, pesant respectivement 2,1 kg et de 2,5 kg.

 
Les équipes vétérinaires du zoo de Mulhouse procèdent, pour la première fois, à l'examen vétérinaire des deux bébés panthères nébuleuses.
Les équipes vétérinaires du zoo de Mulhouse procèdent, pour la première fois, à l'examen vétérinaire des deux bébés panthères nébuleuses. © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace

Avec ces deux petites panthères nébuleuses âgées de 2 mois et demi, nées au zoo de Mulhouse, Benoit Quintard et toute son équipe vétérinaire voient ainsi avec satisfaction des mois d'efforts aboutir. Cette espèce, considérée comme "vulnérable" par l’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, est en effet très difficile à reproduire en espace zoologique. En Europe, au cours de ces douze derniers mois, il n’y a eu qu’une seule autre naissance de cette espèce avec celles de Mulhouse, au Zoo de Howletts en Angleterre. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo de mulhouse animaux sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter