Auchan Mulhouse : un accord a été signé, "on a obtenu 800 euros par année d'ancienneté"

Direction et élus du personnel d'Auchan Mulhouse ont signé un accord ce mardi 18 avril. C'est l'aboutissement de trois mois de négociations après la fermeture du magasin le 11 janvier, mettant sur le carreau 124 salariés.

C'est un soulagement pour les 124 salariés du supermarché Auchan Mulhouse qui avait fermé définitivement ses portes en début d'année. Le PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) a été signé ce mardi 18 avril après trois mois de négociations.

L'accord avait été validé par la majorité des salariés, réunis en assemblée la semaine dernière. Il mentionne une prime supralégale pour l'ensemble du personnel.

Thérèse Randaxhe, déléguée syndicale CFTC, présente à la réunion extraordinaire du CSE de ce jour, ne cache pas sa satisfaction : "C'est ce qu'on souhaitait. Cela permet de doubler la prime par rapport à la prime légale qu'on avait déjà. On a obtenu 800 euros par an d'ancienneté, par salarié. On est content malgré l'abandon d'autres mesures, mais il fallait faire un choix. C'était un combat dur, au départ, on nous avait fait comprendre qu'on n'aurait pas la supra. On n'a pas lâché, aujourd'hui, on est fier, ils ont cédé".  

Les dernières négociations avec la direction d'Auchan ont donc permis d'aboutir sur les indemnités. La moitié des salariés ont plus de vingt ans d'ancienneté et ont plus de 50 ans. Leur accorder cette prime supra légale, c'est "une reconnaissance", faisait remarquer Géraldine Deleury, une élue du personnel, lors d'un rassemblement du personnel le 28 mars dernier.

Une dernière réunion le 19 avril

Au matin du 19 avril 2023, une dernière réunion s'est tenue pour expliquer aux anciens salariés les mesures dans le cadre du PSE. À la sortie de la grande surface, certains avaient le sourire sur leurs visages et évoquaient déjà la suite. "On nous a proposé des formations chez Clemessy. Je vais sûrement me lancer là-dedans", témoigne une ancienne employée d'Auchan. 

Pour les salariés très proches de la retraite, il est plus difficile d'y voir clair. Sept départs en pré-retraite ont été sacrifiés. Chantal Guidemann, 27 ans d'ancienneté, en fait partie. "Pour moi, la retraite, ça devait être pour l'année prochaine. Maintenant, il va falloir composer avec la réforme. Ça va être compliqué."

Dernière zone d'ombre : l'avenir de la grande surface de 9.000 m². Certains bruits de couloirs laissent entendre que l'enseigne américaine de supermarchés Costco ou le géant Amazon pourraient faire partie des repreneurs.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité