Des lingotins d'or à gagner en mangeant des galettes : le miracle de l'Epiphanie

Dans le Haut-Rhin, deux boulangeries participent à une opération communication en or. Dans leurs galettes des rois, outre une couronne, c'est carrément deux lingotins d'or que l'on peut gagner via un tirage au sort organisé par le Comptoir national de l'or. Explications.

À peine les huîtres, le foie gras, la dinde digérés, voilà que, cette semaine, la galette des rois s'invite à notre table. Et comme chaque année, certains sautent sur l'occasion pour chercher des idées originales. À Oberhoffen-sur-Moder, la boulangerie "Graine de pain" propose sept fèves à l'effigie de sept bâtiments de la ville. Toujours pour valoriser le côté local, à Logelbach, "Cézamie" propose quant à elle une série de fèves réalisée par une potière de Strasbourg en grès traditionnel de Betschdorf.

Question d'exploser les calories et occasion de gagner un peu d'argent, la chaîne de supermarchés Lidl a dissimulé au sein de ses galettes des rois commercialisées dans toute la France 60 fèves gagnantes. Lorsque l’une d’elles est dénichée, l’heureux client remporte un bon d’achat d’une valeur de 1000 € valable, évidemment, dans les supermarchés Lidl.

Mais certains vont encore plus loin et proposent avec la fève, la couronne et moins sûrement que le cholestérol, des lingots d'or. La chaîne le Comptoir national de l'or, leader en France du commerce des matières précieuses, s'associe cette année avec 26 boulangeries afin de vous faire passer une Epiphanie, peut-être pas digne d'un roi mais disons dorée sur tranche. Deux boulangeries y participent en Alsace, toutes deux dans le Haut-Rhin (68). Veinards. 

Galette d'or et lingotin

Emmanuel Gross est déjà galette d'or 2023 Alsace. Ce Midas en tablier n'a pas souhaité s'arrêter là. Pour la première fois, sa boulangerie située à Lutterbach participe à cette opération organisée par le Comptoire national de l'or. Le principe est simple : pour chaque galette achetée un QR code à scanner qui peut en février rapporter cinq grammes d'or via un tirage au sort.

"Je vends en moyenne 1 000 galettes des rois par saison. De fin décembre jusqu'au 21 janvier, soit trois semaines. L'année dernière, c'était plus, 2 000. J'étais déjà galette d'or. Disons que cette opération m'a séduit, ça va faire parler de nous." La preuve.

Les chances sont quand même minimes. Une chance sur 2 000 sans le risque de se plomber une molaire sur une fève dorée. "Oui c'est vrai mais commercialement, pour l'image de notre boulangerie c'est bien, c'est un bon coup de pub." D'autant que, hormis un lingot, les clients d'Emmanuel pourront gagner des robots pâtissiers. "Trois robots pâtissiers grâce à trois fèves gagnantes glissées dans les galettes." 

Quand l'Epiphanie a des allures de Noël ... "Pas pour tout le monde, moi par exemple ou ma famille, on ne joue pas. Imaginez le scandale si on tombe sur la fève gagnante ou le lingotin..." Le boulanger est toujours le plus mal doré. 

D'une pierre deux filons

Pour l'agence mulhousienne du Comptoir national de l'or, ouverte il y a trois mois, c'est aussi une occasion en or de se faire connaître. "On vient d'ouvrir et ce partenariat avec la boulangerie Gross va nous permettre d'être plus visible, de montrer qu'on est ouvert d'esprit", explique Alexandre Zagni, le responsable. Ouvert d'esprit ? "Faire des partenariats avec les boulangeries, c'est assez insolite,  non ?"

En tous les cas, "les gens doivent scanner le QR code sur l'emballage de leur galette pour s'inscrire pour le tirage au sort qui aura lieu le 20 janvier par un huissier de justice. Le gagnant sera appelé et viendra en agence en février chercher son lingot d'une valeur de 300 à 330 euros en fonction des cours de l'or. Ce sera la fiesta." 

Pour Olivier Atac, responsable de l'agence de Neuf-Brisach, "il s'agit aussi de faire de la pédagogie sur l'or, de démocratiser cet investissement. Avec 330 euros d'or, un lingotin donc, c'est déjà un investissement. L'or, en 23 ans, a vu sa valeur multipliée par six, atteignant les 60.412 euros le kilo aujourd'hui. Mieux que le Livret A."

Alors si vous voulez que les rois mages, à l'image de l'enfant Jésus, vous apportent de l'or ...suivez la bonne étoile jusqu'aux boulangeries Grenacker qui participent, elles aussi, à ce partenariat. À Kunheim, Dessenheim, Fessenheim et Boldelsheim.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité