• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Girafes, gazelles, hippopotames nains, le zoo de Mulhouse accueille de nouvelles espèces à l'horizon 2021

Horizon Afrique : le nouvel espace du zoo de Mulhouse qui verra le jour d'ici 2021 / © Visuels zoo de Mulhouse
Horizon Afrique : le nouvel espace du zoo de Mulhouse qui verra le jour d'ici 2021 / © Visuels zoo de Mulhouse

Horizon Afrique : c'est le nom du nouvel espace qui viendra enrichir le zoo de Mulhouse d'ici à 2021. Objectif notamment: sensibiliser les visiteurs à la protection de deux écosystèmes africains menacés : la forêt tropicale de Haute-Guinée et la savane. 

Par Anne-Laure Herbet

Qui dit âge canonique dit lifting... Le zoo de Mulhouse affiche fièrement ses 150 printemps cette année et un cadeau d'anniversaire de taille: l'horizon Afrique, un tout nouvel espace d'un hectare et demi consacré aux espèces africaines menacées de disparition et qui devrait sortir de terre en 2021.

Des espèces nouvelles

Dévoilé ce 7 septembre, l'horizon Afrique abritera des espèces déjà présentes dans le zoo : crocodiles à front large, cercopithèques de Hamlyn ou zèbres de Grévy et des espèces nouvelles comme la girafe de Kordofan dont il ne reste que 2 000 individus en liberté ou l'hippopotame nain, deux espèces menacées d'extinction du fait du braconnage et de la disparition de leur habitat. Leurs territoires sont notamment transformés en terres agricoles.

Un projet de plus de huit millions d'euros

Préserver les espèces en voie de disparition donc mais aussi sensibiliser le public à certains écosystèmes africains menacés : la forêt tropicale de Haute-Guinée et la savane. Du coup, deux espaces seront aménagés : un espace savane et un bâtiment forêt tropicale.
Les futurs aménagements de l'espace Horizon Afrique du zoo de Mulhouse / © Visuels zoo de Mulhouse
Les futurs aménagements de l'espace Horizon Afrique du zoo de Mulhouse / © Visuels zoo de Mulhouse
"La notion d'attractivité est importante. Avec ce type d'investissement, on souhaite avoir plus de visiteurs, c'est évident, ça nous permet de sensibiliser davantage les gens. On participe à des programmes de conservation, celui concernant la girafe par exemple, il faut savoir aussi que 41% des amphibiens sont menacés d'extinction, tout cela c'est important de le faire savoir", témoigne le directeur du zoo Brice Lafaux.
Un projet à plus de huit millions d'euros qui devrait être accessible au premier trimestre 2021. Pour l'heure, le zoo accueille 170 espèces et a reçu la visite de 385 000 curieux en 2017, faisant de lui le premier site touristique du Haut-Rhin et le 3e d'Alsace.

 

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus