Mulhouse : une haie d'honneur devant le tribunal pour les décrocheurs du portrait du président Macron

Haie d'honneur pour décrocheurs de portrait TGI Mulhouse / © Géraldine Dreyer / France 3 Alsace
Haie d'honneur pour décrocheurs de portrait TGI Mulhouse / © Géraldine Dreyer / France 3 Alsace

Ils sont venus nombreux, les membres d'associations et citoyens engagés pour la défense du climat, ce mercredi matin devant le TGI de Mulhouse. Objectif : soutenir deux militants "décrocheurs" du portrait du président Macron, finalement sortis libres, grâce à un vice de procédure.

Par Catherine Munsch

Deux militants ANV (action non violente) Cop21 - Anne Baldens, 68 ans, et Patrick Franck, 60 ans - ayant participé au décrochage du portrait du président de la République Emmanuel Macron, à Wittelsheim (Haut-Rhin), en mars 2019, comparaissaient devant le juge ce mercredi 9 octobre au tribunal de grande instance (TGI) de Mulhouse. Les cinq juges ont finalement statué la nullité de la convocation pour un vice de procédure, reposant sur le fait que la convocation a été délivrée par une personne non habilitée à le faire.

Toutefois, comme le précise un communiqué d'ANV-COP21 : "le procureur peut toutefois les reconvoquer pour un autre motif ou pour réitérer une procédure légale. Fait marquant du procès : aucune des personnes venues soutenir les prévenus n'a été autorisée à assister à l’audience, pourtant publique."
 
 
© Géraldine Dreyer / France3Alsace
© Géraldine Dreyer / France3Alsace

Les deux militants étaient accusés non pas d'avoir décroché le portrait du président, mais d'avoir refusé le prélèvement d'ADN, lors de leur garde à vue. Ce procès a donné lieu dès l'aurore, mercredi matin, à un rassemblement militant et associatif devant le TGI de Mulhouse. Militants et citoyens engagés sont venus pour soutenir deux citoyens aux parcours ordinaires, engagés pour la planète, dans l'action non violente. Le verdict a soulagé tout le monde : les militants n'ont plus à répondre à aucune charge. Explications.
 
Soutien aux décrocheurs devant le TGI de Mulhouse / © Géraldine Dreyer / France3Alsace
Soutien aux décrocheurs devant le TGI de Mulhouse / © Géraldine Dreyer / France3Alsace

Jean-Christophe Loew, l’avocat des prévenus a plaidé la nullité de la citation à comparaitre en soulevant un vice de procédure. Le tribunal de grande instance de Mulhouse a constaté cette nullité et par conséquent, les deux prévenus n’ont plus à répondre d’aucune charge pour l’instant. Ils sont redevenus désormais de simples militants. Le ministère public peut néanmoins décider de reformuler une charge contre les deux militants. Toute la journée, il y aura dans le parc de la liberté à Mulhouse, à côté du TGI, des animations, des conférences et des débats pour attirer l’attention sur l’urgence climatique.
 
Portrait de deux décrocheurs de portrait de E.Macron

Sur le même sujet

Record du monde du GPS Drawing à vélo

Les + Lus