Les animaux face à la canicule : comment le zoo de Mulhouse protège ours, bœufs et singes

Publié le Mis à jour le

Personne ne peut échapper à la canicule en Alsace. Pas même les animaux du zoo de Mulhouse. Mais contrairement aux humains qui continueront à travailler, ils iront d’eux-mêmes à l’abri et profiteront de glaçons de nourriture adaptés à chaque espèce.

En cette mi-juin 2022, la canicule prend de l’avance en France et en Alsace. À Mulhouse, le mercure a dépassé les 30°C ce samedi 18 juin. Mais pas de quoi rendre inquiet le directeur du parc zoologique et botanique de Mulhouse : si les humains travaillent toujours, les animaux, eux, sauront se reposer au frais.

“S’ils ont chaud, c’est bien simple : ils se mettent à l’abri, résume Brice Lefaux, le directeur du zoo de Mulhouse. On laisse les animaux accéder librement à l’intérieur, là où il fait 2 ou 3 degrés de moins. Les ours polaires sont complètement libres de leurs mouvements. Souvent, ils se baignent, prennent un bain de soleil puis vont à l’ombre.”

L’équipe du zoo prête une attention toute particulière à la présence d’ombre dans chacun des enclos du parc de 23 hectares : “Les bœufs musqués ont besoin de frais. Il y a quelques années, nous avons installé un couvert forestier. Ils ont également une étable ventilée, ce qui leur permet d’avoir un courant d’air.”

Petite particularité au moment du repas, des glaçons feront leur apparition : “Pour les singes par exemple, on mettra des végétaux dedans. Ça leur fera manger et manipuler du frais pour trouver leur nourriture.” Les ours polaires auront droit à des glaçons XXL, formés dans de grosses poubelles. Même principe : on cache la nourriture (des poissons, du melon ou de la viande ici) à l’intérieur.

Des techniques que le zoo de Mulhouse utilise depuis plusieurs années pour faire face aux fortes chaleurs, avec un certain succès. Brice Lefaux l'assure, jamais les animaux n’ont souffert de la chaleur, même lors des canicules des années précédentes : “Il y a sept ou huit ans, nous avons eu un alpaga qui était resté au soleil… Mais nous avons pu le prendre en charge!”

Pour le personnel, plus de pauses et beaucoup d’eau

Les 1.200  animaux ont également de l’eau à volonté et ne devraient pas subir la chaleur aussi fortement que les humains : “Nous, on doit continuer à bosser malgré la chaleur. C’est pour ça qu’en Espagne, ils ne travaillent pas en début d’après-midi”, sourit le directeur.

Des mesures ont par contre été prises pour les 56 salariés du parc zoologique et botanique en prévision de l’été : “Ils ont le droit à plus de pauses, et ont chacun une gourde attribuée pour boire, boire et encore boire.” Pour les visiteurs, pas de changement, ou presque. De l’eau potable sera toujours à disposition dans les sanitaires, et un brumisateur sera installé durant l’été à l’accueil du zoo.