VIDEO - A Mulhouse, l’association Epices propose des repas à 3 euros pour les étudiants

Epices est une association mulhousienne qui forme des cuisiniers en insertion professionnelle. Elle occupe les locaux du restaurant de l'université Fonderie, cela tombe bien, elle peut proposer aux étudiants présents sur le campus des bons repas pour trois euros seulement. 

Les étudiants de l'Université Fonderie peuvent bénéficier de bons repas
Les étudiants de l'Université Fonderie peuvent bénéficier de bons repas © France Télévision / Nicolas Meyer

L’association mulhousienne Epices forme des personnes en insertion au métier de cuisinier. Face à la demande grandissante de formation, l'association a déménagé il y a un an pour s'installer dans les cuisines du restaurant de l’université Fonderie, celui-ci étant fermé. De nouveaux équipements parfaitement adaptés pour former les apprentis qui peuvent ainsi préparer un CAP dans de bonnes conditions.

Des repas à 3 euros pour les étudiants

Et ça tombe plutôt bien parce que de leur côté, les étudiants restés sur place n’avaient plus de solution adaptée pour se restaurer. Isabelle Haeberlin présidente d’Epices a donc répondu à la demande des professeurs et élèves présents sur le campus. L’équipe des apprentis cuisiniers élaborent de bons repas deux fois par semaine, les mardis et jeudis pour les étudiants à 3 euros seulement. Pour l'association, il était important de proposer ces repas à faible coût tout en préservant la qualité des plats. La réalisation de ce projet a nécessité un soutien financier de la Fondation de France.

Rester actif et rendre service

Pas moins de 90 repas sortent des cuisines les jours de service, et cela permet de répondre à un double objectif. Les étudiants sont satisfaits de pouvoir profiter d’un moment convivial autour d’un bon repas et les cuisiniers acquièrent de l’expérience. C’est une période particulièrement compliquée pour démarrer dans la restauration, ce projet permet de rester actif tout en rendant service.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université société covid-19 santé